Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 18 juillet 19

18 juillet 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse de 10 à 11 ½ cents.

Présenté ce matin, le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 11 juillet dernier indique que celles de maïs US 2018/2019 ont été de seulement 200,009 tonnes, ce qui représente une baisse de 68,8 % par rapport à la même période en 2018. Le résultat est également inférieur aux attentes du marché. Le Japon a été le principal acheteur avec 144,300 tonnes. Quant à la nouvelle récolte (2019/2020), les ventes à l’exportation ont été de 132,997 tonnes, ce qui se trouve au milieu des anticipations du marché. Il s’agit toutefois d’une baisse de 82,83 % comparativement à la même période l’an dernier. Le total des engagements à l’exportation de maïs US est inférieur à celui de l’an passé à la même période de 15,5 %. Comparativement à la projection du USDA ils sont complétés à 93 %, contre 102 % pour la moyenne des dernières années.

Aujourd’hui, 522,921 tonnes de maïs issues des réserves gouvernementales chinoises ont été vendues à l’encan. Les ventes ont représenté 13,47 % de ce qui était offert au marché.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en baisse de 1 à 2 cents. Pour le tourteau, le contrat août 19 a clôturé dans le rouge de 50 cents/tonne. L’huile a perdu 4 points

Les ventes à l’exportation de l’ancienne récolte de soya US ont totalisé 127,890 tonnes au cours de la semaine du 11 juillet dernier, ce qui est le résultat le plus faible des 10 dernières semaines. C’est également une diminution de 34,1 % comparativement à la même période l’an passé. L’Indonésie a été le principal acheteur avec 123,500 tonnes. Il y a eu des réductions nettes de 171,100 tonnes pour des destinations inconnues. Dans le cas de la nouvelle récolte des ventes de 198,367 tonnes ont été observées, ce qui correspond à une hausse hebdomadaire de 53,2 %, mais aussi à une baisse de 67,7 % par rapport à la même période l’an dernier. Pour l’ancienne récolte, les engagements à l’exportation sont actuellement à 105 % du total projeté par le USDA. La moyenne des dernières années pour cette période-ci est de 103 %. Les exportations sont à 85 % de ce nombre alors que le rythme normal est de 83 %. Par ailleurs, les ventes à l’exportation de tourteau ont été de 214,787 tonnes, dont une bonne partie sont de la saison 2019/2020. Dans le cas de l’huile, 13,728 tonnes ont été vendues.

Blé

La plupart des contrats de blé US ont fini la session avec des pertes de 2 à 12 cents. En fait, tandis que les contrats à Chicago ont été les plus faibles, ceux à Minneapolis ont conservés la meilleure fermeté. Les baisses observées dans le maïs ont affecté le secteur. À Kansas le «spread» blé-maïs était à 8 ¼ cents.

Le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 11 juillet a indiqué que celles de tous les types de blé US ont été de 347,290 tonnes, ce qui se trouve dans la fourchette supérieure des anticipations des marchés. Il s’agit également d’une hausse de 15,75 % par rapport à la même période en 2018. Le Mexique a été le principal acheteur avec 160,500 tonnes. Il a été suivi par la Corée du Sud qui a acheté 80,000 tonnes.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le Japon a acheté 51,821 tonnes de blé canadien et australien. Les États-Unis ne figuraient pas parmi les vendeurs.

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse de 50 à 75 cents. Ignorants la faiblesse des prix du maïs, les contrats de veau ont clôturé dans le rouge de 1,15 $ à 1,35 $.

Le 17 juillet dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 1,01 $ à 140,00 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en hausse. La découpe «Choice» a gagné 77 cents par cwt et celle «Select», 27 cents par cwt.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 481,000 têtes, ce qui est une hausse de 3,000 têtes par rapport à la semaine précédente et une autre de 7,000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Quelques ventes au comptant à 111 $ ont eu lieu dans le sud des États-Unis et d’autres entre 113 et 113,50 $ pour le vivant ont été enregistrées dans le nord du pays. Toujours pour le nord US, des ventes de la carcasse entre 182 et 185 % ont été observées.

Pour la semaine du 11 juillet dernier, les ventes à l’exportation de bœuf US ont été de 19,792 tonnes pour 2019, avec des expéditions de 17,959 tonnes.

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont fini la journée en baisse. Par contre, le contrat août 19 a clôturé en hausse de 15 cents.

Le 16 juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 17 cents par rapport au jour précédent à 70,79 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 12 cents à 76,60 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a augmenté de 71 cents à 72,24 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 1,820 million de têtes, ce qui est une baisse de 94,000 têtes par rapport à la semaine précédente. Cette situation s’explique par un temps d’arrêt observé par certains abattoirs. Le résultat représente tout de même une augmentation de 24,000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Dans le cas du porc US, les ventes à l’exportation de la semaine du 11 juillet dernier ont été de 30,107 tonnes. Le Mexique a acheté 8,800 tonnes et Taïwan 8,200 tonnes. Les expéditions se sont chiffrées à 36,761 tonnes, dont 9,910 tonnes pour la Chine.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article