Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 11 juillet 19

11 juillet 2019,

Maïs

La plupart des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session avec de gains de 6 à 9 ¼ cents. Le contrat juillet 19, qui va expirer bientôt, a clôturé en hausse de 13 ½ cents.

Dans son rapport mensuel d’offre et de demande présenté ce midi, et sous l’effet d’une baisse de la demande dans plusieurs catégories, le USDA a augmenté son estimé des inventaires de l’ancienne récolte de maïs US de 145 millions de boisseaux à 2,34 milliards de boisseaux. Tel que prévu, il a laissé les chiffres des superficies indiqués lors du rapport du 28 juin dernier inchangés à 166 bo./acre. C’est ce qui a causé une augmentation de l’estimé de la production de la nouvelle récolte de 195 millions de boisseaux à 13,875 milliards de boisseaux. Les inventaires de fin d’année de la nouvelle récolte de maïs US ont progressé de 335 millions de boisseaux à 2,01 milliards de boisseaux.

Mondialement, le USDA a augmenté son évaluation de la récolte de maïs argentin à 51 millions de tonnes, mais il a laissé celle du maïs argentin inchangée à 101 millions de tonnes. Par ailleurs, les inventaires mondiaux de maïs 2018/2019 ont été revus à la hausse de 2,82 millions de tonnes à 328,75 millions de tonnes. Contrairement aux prévisions du marché, les inventaires de la nouvelle récolte de maïs ont augmenté de 8,4 millions de tonnes à 298,82 millions de tonnes.

CONAB a augmenté son estimation de la récolte de maïs brésilien de 1,4 millions de tonnes à 98,5 millions de tonnes.

Présenté ce matin, le rapport sur les ventes à l’exportation indique une progression des ventes de l’ancienne récolte durant la semaine du 4 juillet dernier à 505,396 tonnes, ce qui est le résultat le plus élevé depuis les 6 dernières semaines. C’est aussi une hausse de 25,69 % par rapport à la même période l’an passé. Par opposition, les ventes de la nouvelle récolte de maïs US ont été décevante avec une réduction nette de 108,362 tonnes. Le Japon a été le principal acheteur avec 444,800 tonnes de maïs US 2018/2019. Par contre, il a annulé des commandes de 120,000 tonnes de maïs US 2019/2020.

Soya

Les contrats de soya à Chicago ont fini la journée en hausse modérée de 3 à 5 cents. Pour le tourteau, le contrat juillet 19 a clôturé dans le vert de 2,50 $/tonne. L’huile a gagné 10 points.

Le rapport mensuel d’offre et demande indique une baisse des inventaires de fin d’année de soya US 2018/2019 de 20 millions de boisseaux par rapport à juin dernier à 1,05 milliard de boisseaux. La majeure partie de cette baisse est due à la hausse de l’usage résiduelle. Par ailleurs, le USDA a réduit son évaluation de la production de soya US 2019 par 305 millions de boisseaux à 3,845 milliards de boisseaux. Cette situation s’explique par la baisse des superficies constatée dans le rapport du 28 juin dernier et aussi par une réduction des rendements de 1 bo./acre à 48,5 bo./acre. Les inventaires de la nouvelle récolte sont en baisse pour se situer sous la barre des 1 milliard de boisseaux. En fait, il y a eu une réduction de 250 millions de boisseaux à 795 millions de boisseaux.

Mondialement, il y a eu très peu d’ajustements pour les inventaires de fin d’année de la récolte 2018/2019. Le USDA les évalue à 112,98 millions de tonnes (+ 0,18). Par contre, les inventaires de la nouvelle récolte ont baissé de 8,13 millions de tonnes à 104,53 millions tonnes, surtout en raison de la réduction de ceux des États-Unis.

Ce matin, le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation a indiqué que celles de soya US 2018/2019 ont été de 132,163 tonnes durant la semaine du 4 juillet dernier. Il s’agit du résultat le plus faible des 9 dernières semaines et d’une baisse de 16,7 % par rapport à la même période l’an passé. Les ventes de la nouvelle récolte de soya US ont été de 129,500 tonnes. Dans le cas du tourteau, elles ont été de 52,665 tonnes et celles de l’huile de 8,612 tonnes.

Blé

Les contrats de blé US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des gains à deux chiffres.

Pour le blé US, le USDA a abaissé son estimé des inventaires de la nouvelle récolte de 72 millions de boisseaux à 1 milliard de boisseaux. Ceci a été facilité par l’augmentation de l’usage pour la moulée et par celle des exportations. La production est estimée en hausse de 18 millions de boisseaux par rapport au rapport de juin dernier à 1,921 milliard de boisseaux. La production de blé dur rouge d’hiver US a été évaluée à 804,5 millions de boisseaux et celle de blé tendre rouge d’hiver US à 259,2 millions de tonnes. Dans le cas du blé de printemps US, le USDA évalue la production à 572,2 millions de boisseaux. Globalement, le rendement du blé US a augmenté de 1,3 bo./acre à 50 bo./acre. Le rendement du blé d’hiver US a progressé du même montant à 51,8 bo./acre.

Mondialement, les inventaires de fin d’année 2019/2020 ont été revus à la baisse de 7,88 millions de tonnes à 286,46 millions de tonnes. Il y a eu des réductions chez les principaux pays producteurs, particulièrement pour la Russie (-3,8 à 74,2 millions de tonnes), l’Australie (-1,5 à 21 millions de tonnes) et ceux de l’Union Européenne (-2,5 à 151,3 millions de tonnes).

Pour tous les types de blé US, les ventes à l’exportation au cours de la semaine du 4 juillet dernier ont été de 284,370 tonnes, un résultat qui est plus que le double de celui de l’an passé à la même période. Il est aussi légèrement supérieur à celui de la semaine dernière.

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la session en hausse de 35 cents. Les contrats de veau ont également suivi la même direction en prenant 27,5 à 60 cents.

Le 10 juillet dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 3,50 $ à 139,32 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse. La découpe «Choice» a reculé de 65 cents à 213,77 $. Celle «Select» a perdu 10 cents à 190,79 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 478,000 têtes, ce qui représente une progression de 2,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Il y a eu quelques ventes au comptant entre 182 $ et 185 $ pour la carcasse et d’autres entre 114 $ et 115 $ pour le vivant. Dans les deux cas, elles ont été effectuées dans le nord des États-Unis.

Concernant les ventes à l’exportation de la semaine du 4 juillet dernier, celles de bœuf US ont été de 21,458 tonnes, avec des expéditions de 14,912 tonnes.

Aujourd’hui, le USDA a montré qu’il y a eu une réduction de la production de bœuf US 2019 de 75 millions de lbs. à un total de 27,129 milliards de lbs. Une bonne partie de la baisse a eu lieu au 3ème et au 4ème trimestre. Pour 2020, le USDA estime que la production est inchangée à 27,42 milliards de lbs.

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont fini la journée avec des pertes sur 3 chiffres. Le contrat juillet 19, qui expirera lundi prochain, a perdu 15 cents.

Le 9 juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 48 cents par rapport au jour précédent à 70,77 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc US a été en hausse de 57 cents à 72,17 $. Le flanc était la seule découpe en progression (+7,17 $) Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en hausse de 28 cents à 67,82 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,914 million de têtes, ce qui est une augmentation de 99,000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Pour la semaine du 4 juillet dernier, les ventes à l’exportation de porc US ont été de seulement 11,253 tonnes et 76 tonnes pour la Chine. Les expéditions ont été décentes à 25,090 tonnes, dont 7,953 tonnes pour la Chine.

Le USDA évalue la production de porc US en hausse de 360 millions de lbs. pour 2019 à 27,648 millions de lbs., dont 140 millions au 4ème trimestre. Pour 2020, la projection a augmenté de 185 millions de lbs. à 28,41 milliards de lbs.

Dollar canadien 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article