Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 16 mai 19

16 mai 2019,

Maïs

La plupart des contrats de maïs aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en hausse de 4 à 9 ½ cents. Le secteur continue d’être influencé par les conditions météo.

Le Quantitative Precipitation Forecasts des 7 prochains jours indique qu’il pourrait y avoir entre 5 et 7 pouces de pluie au cœur du Corn Belt, ce qui laisse entrevoir d’autres retards dans les ensemencements.

Dans son rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 9 mai dernier, le USDA estime que pour l’ancienne récolte, 553,334 tonnes de maïs US ont été vendues. Le résultat est dans la fourchette supérieure des attentes du marché. Il s’agit du double de la semaine précédente, mais également de 43,7 % de moins qu’à la même période l’an passé. La Colombie a acheté 226,700 tonnes et le Japon 121,400 tonnes. Pour la nouvelle récolte, les ventes se situaient au bas des prévisions du marché à 80,829 tonnes.

Le Buenos Aires Grain Exchange (BAGE) estime que la récolte de maïs argentin est terminée à 34 %, soit au même rythme que la normale. Il laisse son estimé de la production à 48 millions de tonnes comparativement à 49 millions de tonnes pour le USDA.

Soya

Soutenus par la performance du maïs US, les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée avec des gains de 4 à 5 cents. Quant au tourteau, le contrat juillet 19 a gagné 2,20 $/tonne. L’huile a pris 48 points.

Ce matin, le USDA a présenté son rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 9 mai dernier. Dans le cas de l’ancienne récolte de soya US, 370,908 tonnes ont été vendues, ce qui correspond à une hausse de 79,4 % par rapport à l’an dernier. Il s’agit également d’un résultat qui se trouve bien au-delà de celui de la semaine précédente. Pour la nouvelle récolte de 2019/2020, les ventes ont été de 303,400 tonnes. Le chiffre est le plus élevé de l’année commerciale. Pour l’ancienne récolte, l’Allemagne a été le principal acheteur avec 122,000 tonnes. Dans le cas de la nouvelle, ce sont les destinations inconnues qui ont été les plus élevées avec 277,000 tonnes. Les ventes de tourteau ont été de 265,432 tonnes et celles de l’huile de 10,793 tonnes.

Le BAGE a augmenté son estimé de la récolte de soya argentin de 1 million de tonnes à 56 millions de tonnes. Il mentionne également que cette dernière est terminée à 76,1 %, soit à 6,1 % de plus qu’à la normale.

Blé

Les contrats de blé d’hiver US ont fini la session en hausse de 13 à 18 ¼ cents. À Minneapolis, la progression a été de 7 à 11 ½ cents.

Le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 9 mai dernier, indique que dans le cas du blé US de l’ancienne récolte, les ventes ont été de 114,478 tonnes, ce qui est 81,55 % plus élevé qu’à la même semaine l’an passé. L’Indonésie a été le principal acheteur avec 88,500 tonnes. Pour la nouvelle récolte, les ventes ont été de 419,375 tonnes, ce qui dépasse les prévisions des marchés. Le résultat est également le plus élevé de l’année commerciale. Le cumulatif des ventes du blé US 2019/2020 est actuellement à 2,977 millions de tonnes, ce qui correspond à une augmentation de 44,66 % par rapport à la même période l’an dernier.

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont clôturé en hausse de 80 cents à 1,45 $. Les contrats de veau ont également terminé dans le vert de 87,5 cents à 1,30 $. Le contrat mai 19 a fini en baisse de 1,70 $.

Le 15 mai dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 1,75 $ à 133,06 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en recul. La découpe «Choice» a baissé d’une cent à 219,56 $. Celle «Select» a perdu 16 cents à 207,88 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 484,000 têtes, soit à une augmentation de 3,000 têtes par rapport à la semaine passée et de 5,000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Pour la semaine, des ventes au comptant à 117 $ ont été rapportées à l’ensemble des États-Unis.

Concernant les ventes à l’exportation de la semaine du 9 mai dernier, le USDA estime que 16,941 tonnes de bœuf US ont été vendues, ce qui représente une baisse par rapport à la semaine précédente, mais également une hausse de 54,54 % comparativement à la même période l’an passé. Les expéditions ont été de 18,225 tonnes.

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont terminé la journée sur une note partagée. Ceux aux échéances les plus rapprochées ont fini en baisse alors que ceux différés ont terminé la session en hausse.

Le 14 mai dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 41 cents par rapport au jour précédent à 83,68 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 68 cents à 86,13 $. La découpe des côtes ont forcé le recul. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en baisse de 55 cents à 81,26 $.

Le USDA considère le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 1,845 million de têtes, ce qui correspond à une baisse de 48,000 têtes par rapport à la semaine précédente mais aussi à une augmentation de 25,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Ce matin, le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 9 mai dernier a indiqué que les ventes de porc US ont été de seulement 10,480 tonnes avec des réductions de 3,247 tonnes. Les expéditions à l’exportation ont été de 23,502 tonnes.

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article