Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Banque Nationale

Marché du porc et des grains - RMS Commodités - Banque Nationale

28 septembre 2020, Banque Nationale

Bonjour,

28 septembre, 2020

PORC

• Les prix des contrats de porc étaient en hausse pour toutes les échéances vendredi. Les prix des échéances à court terme se sont particulièrement appréciés avec le contrat d'octobre clôturant à 71,750 cents USD/lb en faisant un gain de 2,275 cents USD/lb (+3,27%). Les contrats de décembre 2020, avril 2021 et main 2021 ont tous terminé la journée avec des gains dépassant le 1 USD cent/lb.
• Après la hausse significative de mercredi à jeudi (3,06 cents USD/lb, +3,4%), l'indice de la découpe de porc U.S. s'est légèrement replié vendredi en s'établissant à 91,32 USD cents/lb avec une perte de 0,71 cent USD/lb (-0,8%), notamment raison de la chute des prix du jambon et du flanc (belly). La découpe demeure somme toute en hausse de 3,79 cents USD (+4,3%) par rapport à vendredi le 18 septembre.
• Les données de l'USDA indiquent que le nombre estimé de porcs abattus sous le programme d'inspection fédérale U.S. est de 2,627M pour la semaine se terminant le 26 septembre, en hausse par rapport à la semaine dernière (2,323M, +1,9%) et en baisse comparativement à l'an passé (2,641M, -0,5%).
o Depuis le début de l'année (YTD) : 94,959M vs. 93,871M l'an passé (+1.2% )
• L'Allemagne prend des mesures drastiques afin de tenter d'enrayer la propagation de la peste porcine africaine (PPA) chez les sangliers qui se trouvent sur son territoire : construction de clôture, chiens pisteurs pour trouver des carcasses de sangliers infectés, l'utilisation de drones et hélicoptères équipés de technologie d'imagerie thermique et même récompenses de 110 euros pour les citoyens rapportant une carcasse. Avec un cheptel de 25M de porcs, l'Allemagne demeure le plus important producteur porc en Europe. Depuis que le premier cas de PPA a été confirmé en Allemagne, le prix du porc a chuté à leur plus bas niveau en quatre ans alors que plusieurs pays ont suspendu leur importation de porc allemand.
• Selon un document sur le développement futur de l'industrie de la production animale publié par le China State Council, la Chine aspirerait au cours des années à venir à être apte à produire 95% du porc dont elle a besoin pour nourrir sa population.

GRAINS

• Agriculture et Agroalimentaire Canada ont publié un rapport vendredi indiquant que les prévisions pour les inventaires finaux 2020-2021 de blé étaient abaissées à 5,9M de tonnes comparativement à 6,7M de de tonnes dans le rapport du mois d'août. La production de blé 2020-2021 est également abaissée à 34,145M de tonnes, soit 750 000 tonnes de moins que dans le rapport du mois d'août.
• On apprenait dans un rapport des autorités douanières chinoises publié vendredi que la Chine avait importé près d'un demi-million de tonnes de maïs U.S. (460 824 tonnes) en août comparativement à 134 397 en juillet. Selon l'agence Bloomberg, cette hausse marquée des importations chinoises pourrait se traduire par le désir de respecter son engagement vis-à-vis la phase 1 de l'accord commercial avec les États-Unis. Ces importations pourraient également servir à diminuer la hausse des prix des contrats à terme sur le maïs à la bourse de Dalian, les prix se maintenant près de leur sommet en 5 ans. Au total, la Chine a importé plus d'un million de tonnes de maïs en août, soit la quantité la plus élevée depuis avril 2016.
• Cette semaine nous surveillerons le rapport trimestriel de l'USDA sur les inventaires de grains aux États-Unis qui sera publié mercredi le 30 septembre. Le rapport nous donnera un aperçu de la quantité de soya, de maïs et de blé entreposé tant sur les fermes américaines que les autres types d'installation d'entreposage.

DEVISE USDCAD/NOUVELLES ÉCONOMIQUES

•Au cours de la fin de semaine, la deuxième vague d’infections de Covid-19 s’est poursuivie à travers le monde. À New York, plus de 1 000 nouveaux cas quotidiens ont été enregistrés pour la première fois depuis le mois de juin. L’Allemagne a enregistré son plus grand nombre de cas depuis le mois d’avril, tandis que les Pays-Bas ont des niveaux records de nouveaux cas. Au Royaume-Uni, la deuxième vague incite les autorités à envisager de nouvelles mesures de confinement à Londres. Au Canada, le nombre de cas quotidiens remonte vers les niveaux atteints au printemps dernier. La deuxième vague est bien présente parmi nous.
• Si l’on ajoute à cela les élections américaines qui arrivent bientôt, les marchés financiers s’annoncent remplis d’incertitudes pour les semaines à venir. Dans un tel environnement, les devises refuges comme le yen japonais, le franc suisse et le dollar américain ont tendance à prospérer.
• Cette semaine, le Canada publiera mercredi les données du PIB pour le mois de juillet, tandis qu’aux États-Unis, les données sur l’emploi pour le mois de septembre seront publiées vendredi.

CALENDRIER CETTE SEMAINE

• 28 septembre : USDA — Rapport sur les conditions des cultures aux États-Unis
• 30 septembre : USDA — Rapport trimestriel d'inventaires de grains
• 1 octobre : USDA — Ventes nettes d’exportations pour les grains et le porc

Nous vous invitons à nous téléphoner au 514-394-4556

Spot USDCAD 1.3386
Spot CADUSD 0.7470

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions. Bonne journée,

ÉQUIPE COMMODITÉS RMS BANQUE NATIONALE
Téléphone : 1-514-394-4556
Sans Frais : 1-844-394-4556

Sarah Gauthier (Directrice)
sarah.gauthier@bnc.ca

Myriame Landry, CFA (Associée)
myriame.landry@bnc.ca

Avertissement :

Ce document est fourni à titre d'information seulement et ne constitue pas une offre pour une opération d'achat ou de vente de titres ou de produits financiers, quels qu'ils soient, ni une sollicitation en ce sens. Chaque utilisateur doit évaluer individuellement les mérites d'une opération particulière, en consultation avec ses propres conseillers professionnels, afin de procéder à une évaluation des particularités et des risques de l'opération à l'égard de la situation particulière reliée à l'opération. 


Partager cet article