Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Banque Nationale

Marché du porc et des grains - RMS Commodités - Banque Nationale

11 juin 2020, Banque Nationale

Bonjour,

11 juin, 2020

Voici les prix les plus récents sur le marché du porc et des grains:

PORC

• Les contrats de porc ont terminé la journée en baisse hier pour toutes les échéances.
• Reuters a rapporté ce matin que la Chine est en train de bâtir de plus en plus de porcheries industrielles à proximité des centres urbains. L'objectif serait d'ajouter 200M de porcs le plus rapidement possible afin de reconstruire son cheptel décimé par la peste porcine africaine.
• Les ventes nettes d’exportation de porcs des États-Unis ont atteint 17 200 tonnes cette semaine. Le Mexique était le premier acheteur de porc avec 5 100 tonnes et la Chine en a acheté 2 600.
• La Régie des marchés agricoles et alimentaires a confirmé hier le retour à la formule prescrite par la convention 2019-2022 (fenêtre 90-100% du cutout). Reconnaissant toutefois les mouvements erratiques des marchés du porc suite à la COVID, elle y rajoute un seuil visant à empêcher que l’ajustement cutout n’atteigne les niveaux observés au cœur de la crise. Lorsque le prix du rapport LM_HG201 de l'USDA (cash) est inférieur à 65% du prix du LM_PK602 (cutout), ce dernier prix doit être ajusté pour que ce ratio atteigne 65%.
• Les grands producteurs de porcs américains ont trouvé des façons innovantes de faire face au ralentissement de la capacité d’abattage. C’est le cas d'Iowa Select Farms qui a dû louer des espaces supplémentaires afin de pouvoir faire l’engraissement de 60 000 porcs dans les mois à venir ainsi qu’adapter la ration alimentaire des porcs pour limiter la prise de poids rapide. Avec la réouverture des abattoirs plus rapide que ce qui était anticipé la situation semble donc stabiliser pour la chaîne de production du porc aux États-Unis, selon le National Hog Farmer.

GRAINS

• Le rapport de l'Agence d'information sur l'énergie des États-Unis publié hier indique que la production d'éthanol a augmenté et s’est établie à 837 000 barils/jour (+9.4%) au cours de la semaine se terminant le 5 juin. Les inventaires d’éthanol ont diminué de 0,67M barils (-3%) pour la même période, totalisant 21,8M barils.
• Ventes nettes d’exportations totales U.S. :
o Maïs : 687k contre 665k il y a une semaine
o Soya : 2 216k contre 1 103k il y a une semaine
o Blé : 270k contre 617k il y a une semaine

DEVISE USDCAD/NOUVELLES ÉCONOMIQUES

• Hier, la Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé qu’elle maintiendrait son taux directeur tout près de zéro, et ce, jusqu’en 2022. De plus, le président de la Fed, Jerome Powell en a profité pour nous faire part des nouvelles projections économiques de son équipe. Elle place le chômage près de 10% à la fin de l'année et le produit intérieur brut de 2020 en baisse de 6,5% avec une croissance de 5,0% en 2021. L’indice d’inflation devrait également se maintenir sous la barre des 2% pour les deux prochaines années.
• Les données sur le chômage aux États-Unis ont été dévoilées ce matin. La semaine dernière, il y a eu 1,54M nouvelles demandes d’assurance chômage, légèrement en dessous des attentes de 1,55M. De plus, 20,9M d’Américains sont demeurés sur l’assurance chômage durant la même période contre des attentes de 20M.

CALENDRIER CETTE SEMAINE

• 11 juin : Rapport du WASDE (USDA) - Rapport sur l'offre et la demande mondiale d'agriculture
• 15 juin : USDA — Rapport sur les progrès des semis aux États-Unis
• 18 juin : USDA — Ventes nettes d’exportations pour les grains et le porc

Spot USDCAD 1.3491
Spot CADUSD 0.7413

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions. Bonne journée,

ÉQUIPE COMMODITÉS RMS BANQUE NATIONALE
Téléphone : 1-514-394-4556
Sans Frais : 1-844-394-4556

Sarah Gauthier (Directrice Associée)
sarah.gauthier@bnc.ca

Myriame Landry, CFA (Associée)
myriame.landry@bnc.ca

Frédéric Rivard, agr.(Analyste)
frederic.rivard@bnc.ca

Avertissement :

Ce document est fourni à titre d'information seulement et ne constitue pas une offre pour une opération d'achat ou de vente de titres ou de produits financiers, quels qu'ils soient, ni une sollicitation en ce sens. Chaque utilisateur doit évaluer individuellement les mérites d'une opération particulière, en consultation avec ses propres conseillers professionnels, afin de procéder à une évaluation des particularités et des risques de l'opération à l'égard de la situation particulière reliée à l'opération. 


Partager cet article