Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Banque Nationale

Marché du porc et des grains - RMS Commodités - Banque Nationale

01 mai 2020, Banque Nationale

Bonjour,

1 mai, 2020

Voici les prix les plus récents sur le marché du porc et des grains:

PORC

• Les contrats de porcs ont repris de la force hier pour la dernière journée d’avril. Les contrats de toutes les échéances étaient en hausse, à l’exception de juin 2021 qui a perdu -0,375 cent USD/lb (-0.49%). Le contrat de juin 2020 s’est apprécié le plus avec un gain de 3,425 cents USD/lb (6,17%), se rapprochant du « limit-up » de 3,75 cents USD/lb.
• La découpe de porc U.S. a continué sa montée de manière marquée en atteignant les 100,72 cents USD/lb (+11%), soit un gain de 9,99 cents USD/lb. Toutes les coupes étaient en hausse et la longe de porc a plus que rattrapé ses pertes de mercredi en terminant la journée à 128,70 cents USD/lb avec un gain de 20,2 cents USD/lb (18,6%). La découpe de porc U.S. est maintenant à son plus haut niveau depuis le 6 juin 2017 et a atteint sa plus haute valeur pour le mois d’avril depuis 2014.
• Le prix cash continue de faire des gains et s’est établi à 52,26 cents USD/lb hier (+2,54 cents USD/lb).

GRAINS

• Les prix des contrats à terme sur les grains (maïs, soya, blé) ont terminé la journée en hausse hier, soutenus par les chiffres satisfaisants des ventes nettes d’exportations de l’USDA.
• Le prix des contrats à terme sur le soya se sont particulièrement appréciés avec le contrat de juin faisant un gain de 17.75 cents USD/boisseau (+2,2%); de nouveaux achats de la Chine se seraient concrétisés et celle-ci semble être redevenue plus active au niveau de ses importations de soya. D’ailleurs, Ray Young, le CFO d’Archer Daniels Midland (ADM), a indiqué que la compagnie s’attendait à ce que les achats chinois atteignent de nouveau les niveaux d'achats observés avant le début de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine; celle-ci pourrait, en effet, importer de 30 à 35 millions de tonnes de soya cette année selon ADM.

DEVISE USDCAD/NOUVELLES ÉCONOMIQUES


• Selon les données publiées mercredi matin, les dépenses des ménages aux États-Unis ont reculé de 7.5% en mars, un record mensuel. Cette publications ainsi que d'autres données économiques ont éclipsé le discours réconfortant de la Réserve Fédérale Américaine et les signes encourageants d’un traitement contre le Covid-19 nommé Remdesivir, développé par l’entreprise Gilead.
• Ce matin, le sentiment d’aversion pour le risque est de retour sur le marché alors que les futures sur les indices boursiers nord-américains indiquent une ouverture en baisse de 2% tandis que le cuivre qui est un indicateur de la performance industrielle est en recul de 3% depuis jeudi.
• Le dollar canadien est victime de cette tendance et est en recul contre les devises majeures. Le dollar canadien se transige autour de 0.7130 ce matin.

WEBINAIRE : Gestion des risques agricoles: adapter sa stratégie à un environnement inédit
Date : 5 mai 2020, 14h https://studiocast.ca/bnc5mai2020
- Vincent Cloutier, agronome - Conseiller principal | Chief Advisor Agriculture/Agroalimentaire
- Sarah Gauthier, Directrice Associée | Gestion du risques de commodités
- Julien Duquette, Associé | Gestion du risques de devises

CALENDRIER CETTE SEMAINE


• 4 mai : USDA — Rapport sur les progrès des semis aux États-Unis
• 7 mai : USDA — Ventes nettes d’exportations pour les grains et le porc

Spot USDCAD 1.4011
Spot CADUSD 0.7137

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions. Bonne journée,

ÉQUIPE COMMODITÉS RMS BANQUE NATIONALE
Téléphone : 1-514-394-4556
Sans Frais : 1-844-394-4556

Sarah Gauthier (Directrice Associée)
sarah.gauthier@bnc.ca

Myriame Landry, CFA (Associée)
myriame.landry@bnc.ca

Frédéric Rivard, agr.(Analyste)
frederic.rivard@bnc.ca

Avertissement :

Ce document est fourni à titre d'information seulement et ne constitue pas une offre pour une opération d'achat ou de vente de titres ou de produits financiers, quels qu'ils soient, ni une sollicitation en ce sens. Chaque utilisateur doit évaluer individuellement les mérites d'une opération particulière, en consultation avec ses propres conseillers professionnels, afin de procéder à une évaluation des particularités et des risques de l'opération à l'égard de la situation particulière reliée à l'opération. 


Partager cet article