Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 18 mai 20

18 mai 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US de l’ancienne récolte ont terminé la journée avec des gains de 1 ¼ à 1 ½ cents. Ceux de la nouvelle ont clôturé en hausse d’une fraction de cent.

Le marché est supporté par des prévisions de nouveaux achats de maïs US en provenance de la Chine. Par contre, le gouvernement US s’est dit préoccupé par des perturbations de la chaîne d’approvisionnement alimentées par de nouvelles flambées de COVID-19.

Au cours de la semaine du 14 mai dernier, les inspections à l’exportation de maïs US ont été de 1,151 million de tonnes, ce qui correspondait à une baisse hebdomadaire de 1,7 %, mais aussi à une augmentation annuelle de 37 %. Le Mexique, le Japon et la Chine ont été les principales destinations. Le cumulatif annuel des expéditions de maïs US a été évalué à 1,032 milliard de boisseaux, ce qui représente une réduction de 30 % comparativement à l’an dernier. De plus, 227,642 tonnes de sorgo US ont été expédiées durant la semaine. 89 % des commandes venaient de la Chine. Le cumulatif annuel des exportations de sorgo US est à 58 % de la prévision de l’USDA.

Après la fermeture du marché, l’USDA a mentionné que le 17 mai dernier, les ensemencements de maïs US avaient progressé de 13 % par rapport à la semaine précédente à 80 %. Le maïs a également émergé à 43 %. La moyenne des 5 dernières années est de 40 %.

Soya

Les contrats de soya US ont terminé la session en hausse de 6 ½ à 8 ¼ cents. Ce week-end, des averses excessives ont occasionné des inondations localisées en Illinois, au Minnesota et au Dakota du Sud. Les contrats de tourteau de soya US ont fini la journée dans le rouge de 1,60 $ à 2,40 $. Ceux d’huile de soya US ont clôturé avec des gains de 74 points.

Le rapport hebdomadaire de l’USDA concernant les inspections à l’exportation indiquait ce matin que les expéditions de soya US ont été de 352,189 tonnes au cours de la semaine du 14 mai dernier. Il s’agissait d’une réduction de 34 % par rapport à la semaine précédente et de 29 % comparativement à l’an passé. Le cumulatif annuel des exportations de soya US a été évalué à 1,277 milliard de boisseaux, ce qui est 4,7 % supérieur à l’an dernier. Le cumulatif des exportations de soya US 2019/2020 a surpassé celui de l’année commerciale précédente par une moyenne de 15 %.

Après la fermeture du marché, l’USDA a annoncé qu’hier, les semis de soya US étaient complétés à 53 %, ce qui était une avance de 15 points par rapport à la moyenne quinquennale. Par ailleurs, 18 % du soya US a émergé alors que la moyenne des 5 dernières années est de 12 %.

Blé

Les contrats de blé US ont terminé la journée en baisse. Cette dernière a été plus prononcée pour le blé dur rouge d’hiver qui se négocie à Kansas. À cette place de marché, les contrats de blé ont clôturé en baisse de 6 à 6 ¼ cents. Ceux de blé tendre rouge d’hiver ont fini avec des pertes de 2 ¾ à 3 ¼ cents. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps ont terminé la session en recul de 1 ¼ à 1 ¾ cents.

Le rapport de l’USDA sur la progression des cultures indique que le 17 mai dernier, les semis de blé de printemps US étaient, comme l’attendaient les marchés, terminés à 60 %. Les données ont également montré que le blé a émergé à 30 % comparativement à une moyenne des 5 dernières années de 46 %. L’USDA estime que 52 % du blé d’hiver US se trouvent dans les catégories «bon à excellent».

Les inspections à l’exportation de blé US ont été de 440,822 tonnes au cours de la semaine du 14 mai dernier, ce qui a poussé le cumulatif annuel à 23,88 millions de tonnes. Avec le peu de semaines restantes pour l’année commerciale actuelle, les exportations ont atteint 90,5 % de la prévision de l’USDA. Par comparaison, l’an passé, le cumulatif des exportations de blé US était à 94 % de la projection du USDA. Le cumulatif des exportations de blé US est actuellement supérieur à celui de l’an dernier par 1 %, mais l’USDA prévoit des exportations 2019/2020 à la hausse de 4,9 % par rapport à 2018/2019.

Bœuf

À la fermeture du marché, les contrats de bœuf US avaient gagné entre 70 cents et 1,72 $. Dans le cas du veau US, le contrat septembre 20 a progressé par 3 chiffres.

Le 15 mai dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 93 cents à 125,73 $.

Quelques ventes au comptant entre 119 et 120 $ ont été signalées dans le Nebraska, avec des ventes à 190 $ pour la carcasse. Par contre, elles étaient trop peu nombreuses pour établir une tendance.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse avec un «spread» Ch/Se à 20,08 $. La découpe «Choice» a reculé de 19,37 $ alors que celle «Select» a perdu 24,19 $.

L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 94 000 têtes, ce qui est une hausse de 8 000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais également une baisse de 26 000 têtes par rapport à l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US juin 20 et juillet 20 ont terminé la journée avec des pertes de plus de 22 cents. Cependant, les contrats différés ont fini en hausse. Le contrat février 21 a clôturé dans le vert par 1,92 $.

Le CME Fresh Bacon Index a progressé de 16,78 $ à 229,19 $. En fait, l’index a augmenté de 239 % par rapport à son bas des 5 dernières semaines. Le 14 mai dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 3 cents à 68,70 $.

Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a reculé de 16 cents à 36,90 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc US était en baisse de 2,66 $ à 107,46 $.

L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 379,000 de têtes, soit à une augmentation de 22,000 têtes par rapport à la semaine précédente, mais aussi à une baisse de 84,000 têtes comparativement à l’an dernier.

 

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article