Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 8 mai 20

08 mai 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la session en hausse de 1 ¼ à 3 cents. Sur la semaine, le contrat mai 20 a gagné 7 ½ cents. En fait, les contrats aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée avec des gains de 3 ¾ à 5 ½ cents. Ceux aux échéances les plus éloignées ont été plus faibles.

Aux États-Unis, les prévisions météo indiquent qu’il y a des possibilités de gel pour le week-end. Par conséquent une fraction du maïs émergé pourrait être endommagée.

Selon le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) présenté cet après-midi, le 5 mai dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient des positions nettes vendeuses sur 190,152 contrats. Il s’agissait de la quantité de positions nettes vendeuses la plus élevée depuis le 14 mai 2019. Les spéculateurs avaient également des positions nettes acheteuses sur 8,904 contrats. À noter toutefois que les positions nettes vendeuses additionnelles provenaient en bonne partie des nouveaux «selling interest».

En Ukraine, et en date d’aujourd’hui, le ministère de l’Économie a rapporté que 4,6 millions d’hectares de maïs ont été ensemencés. En fait, tous les grains de printemps auraient été semés à 85 %.

Selon le marché, le rendement national de maïs US 2020/2021 est de 177,7 boisseaux/acre, soit une augmentation comparativement aux 168 boisseaux/acres de l’an passé. Les analystes pensent également que la production de maïs US est de 4,140 milliards de boisseaux. Mardi prochain paraîtra le rapport WASDE du mois de mai et le marché s’attend à des inventaires de fin d’année de maïs US 2020/2021 à une moyenne de 3,410 milliards de boisseaux. La moyenne des anticipations pour les stocks de l’ancienne récolte de maïs US est prévue à 2,278 milliards de boisseaux.

Soya

Les contrats de soya US ont clôturé en hausse de 6 ¼ à 7 ½ cents. Sur une base hebdomadaire, le contrat mai 20 a progressé de 0,8 %. Les contrats de tourteau de soya US ont également fini la journée dans le vert de 2,30 $ à 3,10 $/tonne. Sur la semaine, toutefois, celui mai 20 n’a pas été en mesure d’avoir des gains. Les contrats d’huile de soya US ont terminé la session en hausse de 28 à 29 points.

Le USDA a rapporté de grosses ventes à l’exportation de maïs US de l’ancienne récolte. Les destinations sont inconnues.

Le 5 mai dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient augmenté leurs positions nettes acheteuses de 4,516 contrats à 8,908 contrats. Dans le tourteau de soya US, sous l’effet de nouvelles ventes, ils avaient des positions nettes vendeuses sur 11,700 contrats. Pour l’huile de soya US, les spéculateurs avaient réduit leurs positions nettes par 5,152 contrats à 6,754 contrats.

Les importations chinoises de soya ont baissé de 6,7 millions de tonnes en avril dernier en raison des délais de livraisons de soya brésilien. Les conditions météo ont été difficiles. Il a aussi été rapporté que les stocks chinois de tourteau de soya ont augmenté de 10,5 % sur une base hebdomadaire à 176,600 tonnes. Il s’agit par contre d’une baisse annuelle de 72,7 %.

Le USDA va rendre public son rapport d’offre et de demande du mois de mai mardi prochain. Les analystes prévoient que les inventaires de fin d’année de la nouvelle récolte de soya US seront de 432 millions de boisseaux. La moyenne des anticipations pour les stocks de fin d’année de l’ancienne récolte est de 495,4 millions de boisseaux (+ 15,4 millions de boisseaux par rapport à avril dernier).

Selon Statistique Canada, les inventaires de canola canadien ont été de 8,9 millions de tonnes vers la fin mars dernier, ce qui était une baisse de 12,3 % par rapport à mars 2019.

Blé

Les contrats de blé US en livraison ont terminé la journée inchangée ou en hausse jusqu’à 12 ½ cents. Le blé dur rouge d’hiver a clôturé dans le vert de 1 ¼ à 1 ¾ cents. À Chicago, les contrats de blé ont fini la journée sur une note partagée alors que les contrats décembre 20 et mars 21 ont clôturé avec des gains d’une fraction de cent. Par contre, les contrats juillet 20 et septembre 20 ont été en baisse d’une fraction de cent. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps ont fermé avec des gains de 1 ¾ à 5 cents. Sur la semaine, le contrat juillet 20 a gagné 5 ½ cents.

Le cumulatif annuel des ventes à l’exportation de blé US est en hausse à 824 millions de boisseaux, ce qui est 83,7 % de la prévision du USDA établie en avril dernier.

En date d’aujourd’hui, l’Ukraine avait ensemencé 184,300 hectares de blé de printemps. Tous les grains de printemps ukrainiens ont été semés à 86 %.

Le rapport hebdomadaire CoT indique que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé à Chicago avaient réduit leurs positions nettes acheteuses de 12,135 contrats à 3,804 contrats. À Kansas, ils avaient effectué des couvertures sur des positions à découvert et augmenté leurs positions nettes acheteuses de 2,360 contrats à 7,834 contrats. Dans le cas du blé de printemps US, les spéculateurs avaient des positions nettes vendeuses records sur 23,893 contrats.

Mardi prochain, le USDA présentera son rapport WASDE de mai. Les analystes s’attendent à une production de blé US 2020/2021 à une moyenne de 1,848 milliards de boisseaux, ce qui serait une baisse de 3,8 % par rapport aux prévisions d’avril dernier. Lors d’un sondage, la récolte de blé d’hiver US était même projetée à 1,207 milliard de boisseaux. Par ailleurs, les prévisions pour les inventaires de fin d’année de la nouvelle récolte de blé US sont de 824 millions de boisseaux alors qu’elles étaient à 970 millions de boisseaux l’an dernier.

Bœuf

Les contrats de bœuf US juin 20 jusqu’à août 20 ont terminé la session en hausse de 40 cents à 1,35 $. Par contre, les contrats décembre 20 et février 21 ont fini la journée en baisse. Sur la semaine, le contrat juin 20 a progressé de 8,07 $. Les contrats de veau US ont clôturé dans le rouge de 85 cents à 2,52 $. Le contrat mai 20 a été le plus faible. Sur la semaine, il a toutefois progressé de 9,92 $.

Le 7 mai dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 75 cents à 121,14 $.

Aujourd’hui, le USDA a rapporté des ventes au comptant à 112 $ et 115 $, mais la majorité était à 115 $. Sur la semaine, les ventes étaient entre 102 $ et 115 $. Pour la carcasse, tout au long de la semaine, le USDA a enregistré des ventes entre 140 $ et 183 $. La plupart ont été conclues à 180 $.

Le rapport de la CFTC a indiqué cet après-midi que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le bœuf US avaient des positions nettes acheteuses sur 4,945 contrats, ce qui était une réduction hebdomadaire de 1,756 contrats. Dans le veau US, les spéculateurs avaient changé de positions, passant des positions nettes acheteuses, qu’ils détenaient depuis 3 semaines, à des positions nettes vendeuses. Les «open interests» avaient baissé de 527 contrats à 12,712 contrats.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en hausse. La découpe «Choice» a gagné 2,34 $ à 460,88 $. Celle «Select» a pris 42 cents à 448,99 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 452,000 têtes, ce qui est une hausse hebdomadaire de 27,000 têtes. Le cumulatif annuel des abattages a baissé de 5,8 % à 11,021 millions de têtes.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé la session en baisse. Sur une base hebdomadaire, toutefois, celui mai 20 a progressé de 4,32 $. Donc, ce vendredi, les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée dans le rouge de 1,60 $ à 2,70 $. Le contrat décembre 20 a été le plus faible.

Le 6 mai dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 3,84 $ à 66,18 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été dans le rouge de 24 cents à 116,50 $. Le jambon a reculé de 9,51 $ à 43,15 $ alors que les autres découpes étaient en hausse. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en progression de 1,51 $ à 36,62 $.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC a indiqué que le 5 mai dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le porc US avaient augmenté leurs positions nettes acheteuses de 857 contrats. Les «open interest» ont baissé de 4,473 contrats à 69,588 contrats.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,768 million de têtes, ce qui est une augmentation de 235,000 têtes comparativement à la semaine précédente. Les abattoirs US reprennent graduellement leurs opérations. Le cumulatif annuel des abattages est actuellement inférieur à celui de l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article