Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 9 avril 20

09 avril 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée en hausse de 1 ¼ à 1 ¾ cents

Dans son rapport mensuel d’offre et de demande qui a été publié ce midi, le USDA a réduit la quantité de maïs utilisée dans la fabrication de l’éthanol US par 375 millions de boisseaux. Il a accru la quantité de moulée et d’usage résiduel de 150 millions de boisseaux. Le USDA a aussi laissé inchangé les exportations de maïs comparativement à mars dernier à 1,725 milliard de boisseaux. Le rapport indique que les inventaires de fin d’année de maïs US ont augmenté de 10,6 % à 2,092 milliards de boisseaux alors que le marché s’attendait à une hausse de 6,2 %.

Mondialement, le rapport WASDE montre que les inventaires de fin d’année de maïs ont augmenté de 5,83 millions de tonnes par rapport à mars dernier à 303,17 millions de tonnes ce mois-ci. Le marché anticipait 299 millions de tonnes.

Par ailleurs, les ventes à l’exportation de la semaine du 2 avril dernier ont été de 1,85 million de tonnes, ce qui était une augmentation de 72 % comparativement à la semaine précédente et de 237 % par rapport à l’an dernier. Pour la nouvelle récolte, les ventes ont été de 608,770 tonnes.

Au Brésil, CONAB a abaissé son estimation de la première récolte de maïs, tout en augmentant celle de maïs safrinha de 1,784 millions de tonnes pour une nouvelle projection à 101,868 tonnes. La superficie allouée à la deuxième culture de maïs brésilien serait en hausse.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la session en progression de 8 à 9 ¼ cents. À la fermeture du marché, le contrat de tourteau de soya US mai 20 était en baisse de 30 cents/tonne. Le contrat d’huile de soya US mai 20 a clôturé en hausse de 23 points.

Dans rapport mensuel d’offre et de demande présenté ce midi, le USDA projette des inventaires de fin d’année de soya US à 480 millions de boisseaux alors que le marché les prévoyait à 446 millions de boisseaux. Il s’agit en fait d’une augmentation de 55 millions de boisseaux comparativement à mars dernier, mais aussi d’une baisse de 47,2 % par rapport à l’an dernier.

Mondialement, le rapport WASDE montre une baisse des inventaires de fin d’année de soya de 1,94 millions de tonnes alors que les analystes s’attendaient à une réduction de 900,000 tonnes.

Par ailleurs, le USDA estime la production de soya brésilien à 124,5 millions de tonnes. Le résultat est moins élevé qu’en mars dernier et il est également inférieur aux attentes du marché. En ce qui concerne l’Argentine, le USDA estime la production de soya 2019/2020 à 52 millions de tonnes, ce qui correspond à une baisse plus importante que prévue comparativement à mars dernier.

Dans son rapport sur les ventes à l’exportation pour la semaine du 2 avril dernier, le USDA indique une baisse hebdomadaire de 45 % pour le soya US avec seulement 523,476 tonnes exportées. Le cumulatif des engagements a été évalué à 37,38 millions de tonnes, soit à une réduction de 14 % comparativement à l’an dernier. Les ventes de soya US à la Chine ont touché un sommet des 8 dernières semaines (+ 27 %) avec 143,500 tonnes. Les ventes de tourteau de soya US ont été de 193,324 tonnes alors que les attentes du marché étaient entre 300,000 et 500,000 tonnes. Il s’agissait d’une hausse annuelle de 27 %. Quant aux ventes d’huile, elles ont été de 25,050 tonnes, soit une baisse de 16 % par rapport à l’an dernier.

CONAB estime la production de soya brésilien à 122,06 millions de tonnes, ce qui correspond à une baisse de 2,14 millions de tonnes par rapport à l’estimé précédent.

Blé

Les contrats de blé ont fini la séance en hausse. À Kansas, le blé dur rouge de d’hiver a progressé le plus, avec un contrat mai 20 dans le vert de 14 cents. À Chicago, le contrat de blé mai 20 a été en hausse de 8 ¼ cents. Le contrat de blé dur rouge de printemps mai 20 a également gagné 2 ½ cents.

Dans son rapport sur les ventes à l’exportation présenté ce matin, le USDA montre que celles de blé US sont légèrement supérieures aux attentes des marchés avec 258,598 tonnes. Les ventes de la récolte 2020/2021 ont été de 117,400 tonnes, soit à un résultat inférieur aux anticipations des marchés. Pour l’année commerciale en cours, les engagements à l’exportation de blé US ont été estimés à 25,04 millions de tonnes, ce qui est une hausse de 1,81 % par rapport à l’an passé.

En ce qui concerne le rapport d’offre et de demande du mois d’avril qui a été publié ce midi, le USDA estime que les inventaires de fin d’année de blé US sont de 970 millions de boisseaux, ce qui correspond à une hausse comparativement à mars dernier et à une augmentation par rapport aux attentes des analystes. Il s’agit toutefois d’une réduction de 10,2 % comparativement à l’an passé. Cette hausse des inventaires est due principalement à une baisse des exportations de 15 millions de boisseaux par rapport à mars dernier.

Mondialement, le USDA indique que les inventaires de fin d’année de blé sont de 292,78 millions de tonnes, ce qui est une hausse de 5,64 millions de tonnes comparativement à mars dernier, alors que les marchés prévoyaient une légère réduction.

Des prévisions météorologiques pour les États-Unis signalent plusieurs possibilités de gel et de temps froid pour les 10 prochains jours.

Bœuf

Le contrat de bœuf US avril 20 a terminé la session en hausse de 1,17 $ alors que celui juin 20 était en baisse de 2,30 $. Le contrat de veau US avril 20 a clôturé dans le rouge de 1,45 $, mais celui août 20 a fermé avec un gain de 1,32 $.

Le CME Feeder Cattle Index a été en baisse de 1,82 $ à 114,97 $.

Pour le mois présent, le USDA estime la production de bœuf US 2020 à 27,511 millions de lbs, ce qui est une réduction de 255 millions de lbs comparativement à mars dernier.

Au cours de la semaine, le USDA a enregistré des ventes au comptant à 105 $ pour le vivant et de 168 $ pour la carcasse.

Dans son rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 2 avril dernier, le USDA estime que celles de bœuf US ont été de 15,822 tonnes, soit à une baisse hebdomadaire de 13 %, mais aussi à une hausse annuelle de 34 %. Le cumulatif annuel des exportations de bœuf US a été évalué à 228,281 tonnes, ce qui représentait une augmentation de 27,9 % comparativement à l’an dernier.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée. La découpe «Choice» a gagné 33 cents à 222,67 $. Celle «Select» a reculé de 4,20 $ à 207,57 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 417,000 têtes. Par contre, aujourd’hui, les abattages n’ont été que de seulement 99,000 têtes, ce qui correspondait à une baisse de 58,000 têtes comparativement à l’an dernier.



Porc

Les contrats de porc US ont fini la semaine en baisse de 32 cents à 2,77 $.

Le CME Lean Hog Index était dans le rouge de 2,55 $ à 52,97 $.

Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a reculé de 38 cents à 39,96 $.

Le rapport WASDE indique que par rapport au mois passé, la production de porc US a augmenté de 50 millions de lbs à 29,049 milliards de lbs.

Le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 2 avril dernier montre que celles de porc US ont été de 55,913 tonnes. C’était les meilleures ventes depuis le 4 avril 2019.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 34 cents à 51,07 $. Les découpes sont demeurées sous la barre des 100 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,909 million de têtes, ce qui représente une réduction de 39,000 têtes comparativement à la semaine dernière et une augmentation de 44,000 têtes par rapport à l’an passé.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article