Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 25 mars 20

25 mars 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée en hausse 1 ½ à 2 cents.

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes à l’exportation de maïs US 2019/2020 de 138,000 tonnes. Les destinations étaient inconnues.

Pour la semaine du 20 mars dernier, la production d’éthanol US a été de 1,05 million de barils par jour, ce qui était 30,000 bpj de moins comparativement à la semaine précédente. Au cours des 3 dernières semaines, la production d’éthanol US a reculé de 74,000 bpj. Quant aux stocks, et au cours de la même période, ils ont décliné de 840,000 barils, incluant la baisse de 458,000 barils qui a eu lieu durant de la semaine du 20 mars dernier. Au total, la diminution hebdomadaire a laissé les inventaires d’éthanol US à 24,14 millions de barils, ce qui a un peu surpris les analystes qui ont perçu la baisse du prix de l’éthanol US comme un problème de l’offre. La plupart des réductions ont été observées dans la région du Golf où une baisse hebdomadaire de 327,000 barils a été enregistrée. Par contre, les stocks d’éthanol US de la Côte Est ont augmenté de 136,000 barils. Plusieurs firmes d’éthanol US ont dû stopper leur production temporairement, et d’autres ont forcé l’arrêt de leurs achats de maïs US.

Pour demain, les analystes s’attendent à des ventes à l’exportation de maïs US de l’ancienne récolte entre 900,000 et 1,8 million de tonnes et d’autres, pour la nouvelle, entre 0 et 100,000 tonnes.

Le 31 mars prochain, le USDA devrait présenter son rapport sur les intentions d’ensemencements. Un sondage de Bloomberg montre que les analystes estiment que les producteurs pourraient semer du maïs US sur 94,1 millions d’acres. Si cela se réalise, ce sera une augmentation de 5 % par rapport à l’an dernier avec moins de superficies abandonnées.

Soya

Le contrat de soya US septembre 20 a clôturé en hausse de ¾ cents, mais les autres contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé avec des pertes de plus de 5 ¼ cents. Le contrat de tourteau de soya US mai 20 a fini la séance en baisse de 10,40 $/tonne. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont terminé en baisse entre 1,90 $/tonne et 6,3 $/tonne. L’huile de soya US a clôturé en hausse de 9 à 16 points.

Pour demain, les analystes anticipent des ventes à l’exportation de soya US de l’ancienne récolte entre 400,000 et 800,000 tonnes, avec des ventes pour la nouvelle entre 0 et 100,000 tonnes. Les ventes à l’exportation de tourteau de soya US sont projetées entre 100,000 et 350,000 tonnes. Dans le cas de l’huile de soya US, les ventes sont prévues entre 8,000 et 30,000 tonnes pour l’ancienne récolte et entre 0 et 5,000 tonnes pour la nouvelle.

Des exportateurs privés US ont annoncé la vente de 20,000 tonnes d’huile de soya US pour des livraisons en 2019/2020.

En Argentine, à cause du coronavirus, les producteurs doivent obtenir des laissez-passer en ligne pour leur permettre de faire circuler des produits. Les gouvernements locaux ne sont pas sur la même longueur d’onde avec le gouvernement national, de sorte que des retards dans les expéditions vers les ports ou les usines de transformation ont été constatés.

La moyenne des anticipations pour le rapport sur les intentions d’ensemencement de soya US est de 85 millions d’acres, soit une augmentation annuelle de 12 %.

Blé

Les contrats de blé US ont terminé la session en hausse. À la fermeture des marchés, les contrats de blé tendre rouge d’hiver US aux échéances les plus rapprochées avaient progressé entre 10 et 18 ½ cents. Les contrats de blé dur rouge d’hiver US avaient gagné entre 8 et 10 ¼ cents. Les contrats de blé dur rouge de printemps étaient en hausse de 2 ½ à 3 ½ cents.

Pour demain, les analystes s’attendent à des ventes à l’exportation entre 200,000 et 500,000 tonnes pour l’ancienne récolte de blé US et entre 150,000 et 450,000 tonnes pour la nouvelle.

Pour le 1er mars dernier, les analystes prévoient que les stocks de blé US ont été entre 1,4 et 1,5 milliard de boisseaux, ce qui serait une réduction par rapport aux 1,59 milliard de boisseaux comptabilisés l’an dernier à la même période. De plus, pour tous les types de blé US, les marchés anticipent des superficies cultivées entre 44 et 45 millions d’acres. Les sondages indiquent que pour tous les types de blé US, les intentions d’ensemencement pourraient se située entre 44 et 46 millions d’acres. Si cela se réalise, ce sera une baisse annuelle de 0,5 %. Le USDA devrait présenter ses rapports sur les inventaires et les superficies des grains US le 31 mars prochain.

Taïwan a lancé un appel d’offres pour acheter 99,450 tonnes de blé US. L’appel d’offres prendra fin vendredi.

Bœuf

Le contrat de bœuf US avril 20 a terminé la journée en hausse de 2,30 $. Par contre, les contrats juin 20 et août 20 ont clôturé en baisse de respectivement 70 cents et 1,07 $. Les contrats de veau US ont également fini sur une note partagée. Le contrat mars 20, qui approche de son expiration, était en hausse de 1,85 $. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse de 40 cents à 1,35 $.

Le 24 mars dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 5,21 $ à 123,44 $.

Ce matin, le Feeder Cattle Exchange a vendu 2,451 têtes des 5,886 têtes présentées en ligne. La moyenne des ventes a été de 118,51 $ avec des hauts entre 120 $ et 120,5 $.

Le USDA a rapporté des ventes au comptant pour le sud US et le Nebraska entre 119 $ et 120 $.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse avec un «spread» Ch/Se à 12,21 $. La découpe «Choice» a perdu 1,01 $ et celle «Select» 2,39 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 361,000 têtes, soit une augmentation de 2,000 têtes comparativement à la semaine passée. Il s’agit toutefois d’un score égal à celui de l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée avec des pertes entre 57 cents et 1,25 $.

Le 23 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 80 cents à 63,98 $.

Demain, paraitra le rapport Hogs & Pigs. Les analystes anticipent qu’au 1er mars dernier, le troupeau de porc US était de 77,162 millions de têtes, soit à une hausse annuelle de 3,4 %. Le marché s’attend aussi à ce que la production de porc US ait augmenté de 3,5 % par rapport à l’an dernier et que 1,1 % des truies aient mis bas.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 3,02 $ à 79,03 $. Le flanc a reculé de 12,52 $, mais la découpe «butt» a bougé davantage en perdant 18,32 $ à 122,27 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en baisse de 19 cents à 59,02 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,493 million de têtes, ce qui est égal à la semaine dernière.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article