Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 11 mars 20

11 mars 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse de 3 à 3 ½ cents. Le contrat mars 20, qui expira vendredi, a reculé d’une fraction de cent.

L’EIA a présenté son rapport hebdomadaire dans le courant de l’avant-midi. Elle estime que la production d’éthanol US a été de 1,044 million de barils par jour au cours de la semaine du 6 mars dernier, ce qui correspondait à une réduction de 35,000 barils par rapport à la semaine précédente. Les inventaires d’éthanol US ont également baissé de 630,000 barils à 24,334 millions de barils. Dans son rapport hebdomadaire sur le marché de l’éthanol US, le US Grains Council montre que les prix FOB pour l’éthanol ont reculé de 3,5 % par rapport à la semaine passée et de 5,3 % comparativement à la même période l’an dernier. Aux États-Unis, dans la région du Golf, les prix FOB de l’essence ordinaire ont chuté de 12,9 % par rapport à la semaine passée à 1,256 $. Un responsable de Cargill rapporte que depuis un mois, la demande européenne pour l’éthanol a doublé, mais pas celle de l’essence ordinaire. L’éthanol dénaturé est un ingrédient pour le liquide à main sanitaire. Or, depuis la propagation mondiale du COVID-19, il y a une pénurie de liquide à main sanitaire.

Au Brésil, les ensemencements de la seconde récolte de maïs ont été complétés à 77 %. L’an passé à la même période, ils étaient finalisés à 91 %. CONAB a abaissé son estimation de la production de maïs brésilien de 402,000 tonnes à 100,486 millions de tonnes.

Pour demain, les analystes s’attendent à des ventes à l’exportation de maïs US entre 600,000 et 800,000 tonnes pour la semaine du 5 mars dernier.

Soya

Les contrats de soya US ont clôturé en baisse de 3 à 4 cents. Le contrat mars 20, qui expira vendredi, a fini avec une perte de 5 ¼ cents. Dans le cas du tourteau de soya US, le contrat mai 20 a terminé la journée en hausse de 30 cents/tonne. Le contrat d’huile mai 20 a quant à lui fini dans le rouge de 14 points.

Des exportateurs privés ont rapporté des ventes de 194,000 tonnes de soya US pour des destinations inconnues. Du total, 126,000 tonnes seront livrées en 2019/2020 et le reste en 2020/2021.

Au Brésil, dans le Mato Grosso, la récolte de soya est terminée à 98 % et les rendements de l’État sont estimés en moyenne de à 53,5 boisseaux/acre. CONAB a revu à la hausse son évaluation de la production brésilienne de soya par 955,000 tonnes à 124,249 millions de tonnes. De son côté, le USDA l’estime à la hausse de 1 million de tonnes à 126 millions de tonnes.

En Argentine, les agriculteurs sont en grève pour une deuxième journée consécutive. Ils protestent contre l’augmentation de la taxe à l’exportation de 3 % applicable sur le soya et ses dérivés. Cette grève ne devrait pas avoir d’impact réel sur les exportations en raison de sa durée. Le USDA a augmenté son évaluation de la production de soya argentin de 1 million de tonnes à 54 millions de tonnes.

Demain, le USDA va présenter son rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation de la semaine du 5 mars dernier. Les analystes s’attendent à des ventes de soya US entre 400,000 et 800,000 tonnes pour l’ancienne récolte. Pour la nouvelle, des exportations entre 0 et 25,000 tonnes sont anticipées. Dans le cas du tourteau de soya US, les prévisions sont entre 125,000 et 400,000 tonnes. Enfin concernant l’huile de soya US, les projections sont entre 7,000 et 35,000 tonnes.

Blé

Les contrats de blé US ont terminé la séance en baisse. Les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont clôturé en recul de 8 ¼ à 9 ¾ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en baisse de 9 ¼ cents. Les contrats de blé de printemps ont terminé la session dans le rouge de 6 à 6 ¾ cents.

Dans son rapport WASDE présenté hier, le USDA estimait les inventaires mondiaux de fin d’année de blé à 287,14 millions de tonnes alors que les attentes des marchés étaient de 288,47 millions de tonnes. La production de blé russe a été revue à la hausse par 110,000 tonnes. Le USDA indique également que les exportations de blé russe ont augmenté de 1 million de tonnes à 35 millions de tonnes. Le conflit entre la Russie et l’Arabie Saoudite concernant le pétrole brut a enclenché une dévaluation du rouble ainsi qu’une augmentation de l’inflation russe. Cette situation s’est répercutée sur les prix à l’exportation de blé russe, qui se rapprochent des niveaux français.

Concernant le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation pour la semaine du 5 mars dernier, les analystes s’attendent à ce que celles de blé US soient entre 200,000 et 600,000 tonnes pour l’ancienne récolte et entre 25,000 et 75,000 tonnes pour la nouvelle.

Dans un appel d’offres international, la Turquie a acheté 305,000 tonnes de blé d’origine optionnelle.

Bœuf

Les contrats différés de bœuf US ont fini la journée à leurs limites à la baisse. Les contrats avril et juin 20 ont reculé respectivement de 2,37 à 2,27 $. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont aussi terminé à leurs limites à la baisse, mais les contrats mars et avril 20 ont clôturé dans le rouge de 4,425 $.

Le 10 mars dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 21 cents à 133,05 $.

Ce matin, la totalité des 460 têtes présentées à l’encan en ligne du Feeder Cattle Exchange ont été vendues à 110 $.

Le USDA a rapporté des ventes au comptant à 110 $ pour le Texas et le Kansas.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression partagée avec un «spread» Ch/Se à 10,68 $. Ce «spread» s’est élargi pour des raisons saisonnières qui surviennent après la mi-mars. La découpe «Choice» a pris 8 cents alors que celle «Select» a reculé de 2,22 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 368,000 têtes, soit une augmentation de 1,000 têtes comparativement à la semaine dernière et de 16,000 têtes par rapport à l’an passé.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse de 1,12 $.

Le 9 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 18 cents à 57,27 $.

Sur une base annuelle, l’indice des prix à la consommation de la Chine a augmenté de 5,2 % au cours du mois de février dernier, mais l’inflation a ralentie alors qu’elle était en hausse annuelle de 5,4 % en janvier dernier. Toujours pour la Chine, en février dernier, l’Inflation des prix du porc avait augmenté sur une base mensuelle. Pour le même mois, les prix ont progressé de 135,2 % sur un an. Mais comparativement à janvier dernier, la hausse a été de 16 %.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en hausse de 86 cents à 68,82 $. Sur une base nationale, le prix moyen de la carcasse a gagné 1,34 $ à 53,96 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,476 million de têtes, ce qui est une baisse de 9,000 têtes comparativement à la semaine dernière.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article