Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Tournée Grandes Cultures - 4e édition – Suite et fin

08 septembre 2017,

La Tournée des Grandes Cultures s’est poursuivie pour une 3e et dernière journée ce jeudi 7 septembre dans les régions de la Montérégie-Est et du Centre-du-Québec.

Pour cette journée, Dame Nature n’aura pas collaboré, mettant au défi les 9 équipes d’échantillonneurs qui ont composé avec un temps frais et des averses à répétition. Ces  conditions plus difficiles n’ont pas empêché pour autant les échantillonneurs de poursuivre leur travail, corroborant ce qui a été observé dans les jours précédents.

Pour le maïs, on rapporte à nouveau un retard non négligeable de 2 à 3 semaines dans le développement des cultures autant de maïs que de soya. Les conditions humides de cette année ont aussi affecté les champs plus à l’est de la Montérégie et du Centre-du-Québec, où on rapporte entre autres plusieurs cas de carences en azote. Dans le soya, la sclerotinia est aussi omni présente cette année dans plusieurs champs.

 

Que conclure de cette Tournée de trois jours ? 

Avec près de 350 échantillons collectés cette année, il faudra certainement encore plusieurs jours pour analyser les données en profondeur et tirer des conclusions plus concises et étoffées. Cependant, on retient que la Tournée confirme que le **potentiel** de rendement est au rendez-vous cette année, même plus qu’il ne l’était l’an dernier. 

Dans le maïs, les épis sont généralement plus complets avec un meilleur décompte de grains et longueur d’épis. Même son de cloche dans le soya où même si le décompte du nombre de plants est en légère baisse, le nombre de gousses 3’x3’ est plus élevé.

C’est dire qu’en réalité, c’est à nouveau la météo qui déterminera dans les prochaines semaines à savoir si nous pourrons ou non atteindre le plein potentiel de rendement que proposent les résultats préliminaires de la Tournée 2017. Des conditions chaudes et ensoleillées à partir de maintenant jusqu’aux récoltes ont la capacité de fournir encore cette année des rendements très intéressants, voire exceptionnels. Par contre, on peut en douter à la lueur de la météo que nous avons connue jusqu’ici depuis le début de la saison 2017. 

À l’opposé, spécialement avec le retard important observé dans le développement des cultures, un gel hâtif avant la fin septembre menacerait les rendements de plonger comme ce fût le cas en 2014, où le rendement moyen dans la Montérégie a été sous 9 tonnes/ha dans le maïs. 

En attendant, pour l’équipe de la Tournée, nous amorçons cette année un processus rigoureux de validation de notre méthodologie. À l’aide la géolocalisation et de la collaboration de producteurs, nous avons ainsi déjà mis en branle notre équipe qui, cette semaine puis aux récoltes, procèdera à une validation des résultats obtenus.

L’objectif, confirmer la capacité de cette méthode à prévoir avec justesse le potentiel de rendement et, dans un deuxième temps, jeter les bases afin de mettre en place de nouvelles procédures pour améliorer davantage la précision du travail réalisé depuis maintenant 4 ans par la Tournée.

Les résultats de ce travail seront présentés plus tard cet automne.

Nous profitons de l’occasion en terminant pour remercier de nouveau tous nos partenaires, les clubs-conseils et les échantillonneurs pour leur support qui nous permet chaque année de poursuivre notre travail. Nous remercions également la Ferme Darox pour son accueil lors de la présentation des résultats préliminaires ce jeudi 7 septembre en fin de journée de la Journée Champêtre organisée par Brima et ses partenaires.


Partager cet article