Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Le Brésil s'apprête à suspendre les tarifs d'importation sur le soya et le maïs

19 octobre 2020, Soybean and Corn Advisor

Le gouvernement brésilien a proposé samedi dernier que le tarif de 8% sur le maïs et le soya importés des pays non Mercosul soit suspendu dans un effort pour lutter contre l'inflation alimentaire. La décision de suspendre les tarifs a été prise vendredi dernier lorsque le ministre de l'Agriculture a rencontré le ministre de l'Économie. Le vote final sur la mesure est attendu avant le 20 octobre.

La suspension du tarif sur le soya et les produits à base de soya resterait en vigueur jusqu'au 15 janvier 2021. La suspension du tarif sur le maïs demeurait en vigueur jusqu'au 31 mars 2021. Les éleveurs ont demandé au ministre de l'Agriculture en août dernier la suspension et elle a indiqué que la proposition était à l'étude. Les producteurs de porcs et de volaille ont de nouveau demandé en septembre la suspension parce que les prix intérieurs du soya et du maïs étaient à des niveaux records au Brésil et que le tourteau de soya et le maïs sont les principaux ingrédients des rations animales.

Au début septembre, le gouvernement a suspendu les droits de douane sur 400 000 tonnes de riz importées des pays non Mercosul jusqu'à la fin de l'année. Le gouvernement a été contraint d'agir lorsque le prix du riz dans les supermarchés a plus que doublé. Plus tôt dans l'année, un sac de riz de cinq kilogrammes se vendait 15,00 réals, mais le prix est monté en flèche jusqu'à 40,00 réals par sac sur certains marchés.

Les prix élevés résultaient d'une pénurie de riz causée par deux facteurs. Premièrement, une forte dévaluation de la monnaie brésilienne au début de cette année qui a entraîné une forte augmentation des exportations de riz. Deuxièmement, la pandémie a également entraîné une augmentation de la consommation intérieure de riz. Le riz étant un aliment de base de l'alimentation brésilienne, les prix élevés ont conduit à de nombreuses plaintes des consommateurs, forçant le gouvernement à agir. La récolte de riz 2020/21 au Brésil sera récoltée à partir de mars prochain et d'ici là, les importations de riz devraient stabiliser les prix du riz dans les supermarchés brésiliens.

Les approvisionnements en soya et en maïs sont très serrés au Brésil, ce qui a entraîné des prix nationaux records du soya et du maïs. Les prix du soya ont atteint 159,88 réals par sac au port de Paranagua (environ 13,45 $ US le boisseau) le 8 octobre et le prix du maïs avait déjà atteint un niveau record de 70,30 réals par sac (environ 5,91 $ US le boisseau). La dévaluation de la monnaie brésilienne a favorisé les exportations et maintenant les approvisionnements intérieurs des deux grains sont extrêmement limités. Le gouvernement espère que les importations de soya et de maïs aideront à faire baisser les prix domestiques.

La récolte du maïs de saison complète commencera en janvier, mais cette récolte ne représente qu'environ un quart de la production totale de maïs du Brésil. Les trois quarts du maïs brésilien seront produits sous forme de safrinha qui sera récoltée en juin et juillet prochains. La nouvelle récolte de soya sera disponible à partir de février prochain. La quasi-totalité du soya et du maïs importés jusqu'à présent au Brésil proviennent du Paraguay voisin, mais leur approvisionnement est presque épuisé.


Partager cet article