Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Expansion potentielle à long terme du soya au Brésil

09 septembre 2020, Soybean and Corn Advisor

Alors que la production agricole brésilienne continue d'augmenter, la question récurrente est de savoir dans quelle mesure l'expansion des cultures est encore possible au Brésil.

Le directeur du cabinet de conseil Agroconsult, Andre Pessoa, a tenté de répondre à cette question dans un récent webinaire parrainé par l'institut Insper Agro Global et Itau BBA. Il a indiqué que la production de soya dans le biome cerrado situé dans la région du centre-ouest du Brésil pourrait augmenter de 5 millions d'hectares au cours des 10 prochaines années (12,3 millions d'acres). Il a estimé que 10% de la superficie des États du Mato Grosso, du Mato Grosso do Sul, du Goias et du District fédéral est adaptable à l'expansion agricole.

Il a indiqué que la région du centre-ouest du Brésil compte actuellement 21 millions d'hectares de plantations agricoles / forestières (51,8 millions d'acres) et 55 millions d'hectares de cerrado et de pâturages indigènes (135 millions d'acres). Si seulement 10% de cette superficie était convertie à la production de soya, cela équivaudrait à 5 millions d'hectares ou 12,3 millions d'acres.

Dans la région de Matopiba au nord-est du Brésil, qui comprend les États de Maranhao, Tocantins, Piaui et Bahia, il y a 19 millions d'hectares de cerrado et de pâturages indigènes (46,9 millions d'acres). Si seulement 10% de cette quantité était convertie en production de soya au cours des 10 prochaines années, cela équivaudrait à 2 millions d'hectares supplémentaires de production de soya ou 4,9 millions d'acres.

Pessoa a également mentionné que l'expansion de la superficie en soya serait encore plus importante s'il n'y avait pas une utilisation plus intensive des terres agricoles existantes au Brésil. Selon Pessoa, 42% des terres cultivées en 2019/20 avaient une deuxième récolte produite sur les mêmes terres au cours de la même saison de croissance. Dans la région du centre-ouest du Brésil, elle est encore plus élevée à 61%. Les deuxième voire troisième cultures comprennent le maïs, le coton, le blé, les petits grains, les haricots secs et autres.

La plupart des estimations sont que les agriculteurs brésiliens sèmeront 38 millions d'hectares de soya en 2020/21, donc si la superficie en soya augmente de 7 millions d'hectares en 10 ans (5 millions dans la région du centre-ouest et 2 millions dans le nord-est du Brésil), cela équivaudrait à une augmentation de 18% sur 10 ans ou 1,8% par an. Je pense que c'est une estimation très prudente et, étant donné les bonnes incitations du marché, l'expansion du soya pourrait être beaucoup plus élevée que cela.


Partager cet article