Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Soya brésilien 2019/20 : plus de la moitié récoltée

10 mars 2020, Soybean and Corn Advisor

Les conditions au Brésil continuent de suivre le même schéma - humide dans le centre du pays et trop sec dans le sud du Brésil. La prévision pour cette semaine est que les pluies se déplaceront plus au nord et peut-être que quelques averses auront lieu plus au sud du Brésil vers la fin de la semaine et la semaine prochaine. 

Le soya brésilien 2019/20 est récolté à 50-55% contre 55% l'an dernier. La récolte de soya dans le Mato Grosso est en voie d'achèvement avec 91,4% récolté.

L'une des grandes histoires au Brésil est l'impact d'une dévaluation de 15% du real brésilien au cours des deux derniers mois seulement. Après 12 jours consécutifs d'affaiblissement, la devise brésilienne s'est légèrement renforcée vendredi dernier. Au moment d'écrire ces lignes, la monnaie brésilienne a chuté à un autre creux historique à plus de 4,7 reals par dollar. Une monnaie plus faible est bonne pour les prix intérieurs car le grain est évalué en dollars, mais payé en monnaie locale. Cela s'est traduit par des prix intérieurs records pour les grains au Brésil et des ventes agressives des agriculteurs. 

Les agriculteurs brésiliens ont vendu 55% de leur récolte de soya 2019/20, contre 43% l'année dernière à la même période. Pour la récolte de l'année prochaine, ils ont vendu 13% contre 5% l'année dernière. Dans l'État du Mato Grosso, ils ont vendu 70% de la récolte de cette année et 30 à 32% de la récolte de l'année prochaine. 

Mato Grosso - L'Institut d'économie agricole du Mato Grosso (Imea) a indiqué que les agriculteurs de l'État avaient récolté 91,4% de leur soya à la fin de la semaine dernière, contre 94,8% l'année dernière et 79,7% en moyenne. Cela représente une avance de 7,3% pour la semaine. La récolte de soya a commencé à un rythme moyen, mais elle s'est accélérée à mesure que la récolte progressait et s’est terminée avant la moyenne. Les rendements dans l'État continuent d'être positifs avec une certaine variabilité. 

Paraná - Le Département de l'économie rurale (Deral) a indiqué que le soya du Paraná avait été récolté à 54% la semaine dernière. Dans la municipalité de Cascavel, située dans l'ouest du Paraná, la récolte de soya est terminée à environ 80% avec des rendements moyens de 65 à 70 sacs par hectare (57,7 à 62,1 boisseaux / acre), ce qui est proche de ce qui était attendu. Les semis de soya ont été retardés par les conditions sèches de septembre et octobre derniers, mais le temps pendant le reste de la saison de croissance était correct.

Les agriculteurs de Cascavel ont vendu environ 40% de leur soya à des prix compris entre 75 et 80 reals par sac (environ 8,30 à 8,85 $ US le boisseau) et les prix sont encore meilleurs à 83 reals le sac (environ 9,10 $ US par boisseau). Les agriculteurs sont également en train de contracter leur récolte 2020/21 pour des prix encore meilleurs de 85 à 90 reals par sac (environ 9,30 à 9,85 $ US le boisseau).

Rio Grande do Sul - Dans sa dernière évaluation des cultures d'été pour l'État du Rio Grande do Sul, le service de vulgarisation Emater a confirmé que les conditions irrégulières ont entraîné une baisse des rendements de soya. La semaine dernière, Emater a abaissé son estimation de la production de soya 2019/20 de l'État de 16% par rapport à son estimation précédente à 16,5 millions de tonnes. C'est environ 3 millions de tonnes de moins que ce qui était prévu au début de la saison de croissance. La récolte de soya dans l'État n'est récoltée qu'à 2%, de sorte que la majeure partie de la récolte est encore au stade critique du remplissage des gousses. Si les conditions sèches persistent, Emater a déclaré que son estimation du soya pourrait baisser dans les rapports ultérieurs. La récolte de soya dans l'État ne se terminera qu'en mai.

Les pluies ont été très irrégulières, certains agriculteurs ayant reçu de bonnes pluies et d'autres n'en n’ont reçu aucune. Dans certaines des régions les plus durement touchées, les rendements de soya ont été réduits de 50%, quelques agriculteurs signalant des rendements aussi faibles que 7 à 8 sacs par hectare (6 à 7 boisseaux / acre). Pour que l'estimation de la production de soya ne baisse pas, les régions les plus sèches de l'État devraient recevoir au moins un pouce de pluie par semaine jusqu'à ce que la récolte soit mature.

Le Rio Grande do Sul est traditionnellement le troisième plus gros État producteur de soya au Brésil derrière le Mato Grosso et le Paraná, mais il est passé à la deuxième place l'année dernière lorsque la récolte de Paraná avait été affectée par le temps sec. Selon les estimations actuelles, l'État se repliera à la troisième place cette saison de croissance. 

Bahia - Les pluies d'été sont arrivées tard dans l'ouest de Bahia, mais depuis leur arrivée, la saison de croissance a été favorable à la récolte de soya. Normalement, les agriculteurs de l'ouest de Bahia commencent à planter du soya vers la fin octobre, mais cette saison de croissance, ils n'ont commencé qu'à la mi-novembre et certains n'ont semé qu'au début janvier. Le rendement moyen du soya dans l'ouest de Bahia est généralement de l'ordre de 63 sacs par hectare (55,9 boisseaux / acre), mais cette année, certains agriculteurs prévoient maintenant que les rendements dans les meilleurs emplacements pourraient atteindre 80 sacs par hectare (71,0 boisseaux / acre).

Maranhao - La saison de croissance a commencé avec des conditions plus sèches que la normale dans l'état du Maranhao, mais elle se termine avec un temps très humide. Dans la municipalité de Balsas, située dans le sud du Maranhao, certaines régions ont reçu chaque jour la semaine dernière plus de 5 pouces de pluie sur une période de 24 heures. Les conditions humides ont stoppé la récolte du soya à maturation hâtive, qui avait auparavant été affectée par le temps sec de novembre et décembre derniers. Il reste à voir combien de pertes supplémentaires résulteront de la pluie.


Partager cet article