Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les prix domestiques du maïs au Brésil devraient rester élevés en 2020

07 février 2020, Soybean and Corn Advisor

Le resserrement de l'offre de maïs au Brésil, couplé à une forte demande tant au niveau national que pour les exportations, devraient soutenir les prix du maïs au Brésil pendant probablement la majeure partie de 2020. Outre la forte demande, la production de maïs de pleine saison et de maïs safrinha reste incertaine.

Les prix intérieurs du maïs au Brésil ont légèrement baissé ces dernières semaines en raison de la peur du virus en Chine, mais ils restent très attractifs et certainement supérieurs au coût de production. À de nombreux endroits à l'intérieur du pays, les prix du maïs sont supérieurs à 40,00 reals par sac (environ 4,50 $ US le boisseau).

La demande intérieure de maïs reste très forte de la part des éleveurs du sud du Brésil en raison principalement des exportations records de viande vers la Chine. La demande d'exportation reste également forte, en grande partie à cause de l'affaiblissement de la monnaie brésilienne par rapport au dollar américain. Le real brésilien s'échangeait récemment dans une fourchette de 4,27 pour un dollar américain, ce qui est presque une faiblesse record. La devise dévaluée rend les exportations brésiliennes plus compétitives sur le marché mondial.

L’aggravation des conditions devrait réduire les rendements de maïs en pleine saison des États de Rio Grande do Sul et Santa Catarina. L'État de Rio Grande do Sul est l'un des principaux États producteurs de maïs de pleine saison au Brésil, mais le temps chaud et sec persistant pendant les périodes critiques de reproduction devrait réduire les rendements de maïs dans l'État jusqu'à 30%. Le maïs de pleine saison dans l'État de Santa Catarina a également été affecté par les conditions sèches et les rendements de maïs à l'échelle de l'État devraient chuter de 7 à 8% par rapport aux attentes initiales.

La récolte de maïs de pleine saison au Brésil ne représente qu'environ un quart de la production totale de maïs du Brésil, le maïs safrinha représentant les trois quarts de la production, de sorte que sa production prendra une importance accrue compte tenu des disponibilités limitées.

Dans le centre du Brésil, les agriculteurs ont commencé à semer leur maïs safrinha et ils devraient avoir la majorité du maïs ensemencé avant la fin de la période de plantation idéale vers la troisième semaine de février. Dans les sites les plus au sud tels que les États du Paraná et du Mato Grosso do Sul, la récolte de soya a été retardée et, par conséquent, une partie importante du maïs safrinha sera semée très tard.

Les prix du maïs sont très attractifs au Brésil, ce qui devrait inciter les agriculteurs à prendre un risque et à planter leur maïs safrinha plus tard qu'ils ne le feraient normalement, mais le potentiel de rendement du maïs safrinha semé tardivement est très incertain. Si le maïs est planté trop tard dans le centre du Brésil, les pluies d'été peuvent cesser avant que le maïs n'atteigne sa phase critique de reproduction. Si le maïs est planté trop tard dans les endroits les plus au sud, il peut être affecté négativement par les températures glaciales avant sa maturation. Le maïs safrinha est toujours une proposition risquée au Brésil, surtout s'il est semé plus tard que la normale.


Partager cet article