Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Soya brésilien 2019/2020 généralement OK

17 décembre 2019, Soybean and Corn Advisor

La récolte de soya 2019/2020 au Brésil est ensemencée à environ 95%, ce qui est à peu près moyen. La plupart du soya qui reste à semer se trouve dans le nord-est du Brésil.

D'une manière générale, le temps a été favorable au développement du soya dans la majeure partie du Brésil malgré le retard des semis. La seule région du Brésil où le temps est encore médiocre est le nord-est ou la région appelée Matopiba, qui comprend les États de Maranhao, Tocantins, Piaui et Bahia. 

Les pluies d'été commencent plus tard dans le nord-est du Brésil, mais elles débuteront encore plus tard que la normale cette année. Les prévisions à court terme prévoient des conditions plus sèches que la normale de l'est du Mato Grosso jusqu'à Bahia. Cela pourrait compliquer les semis de soya dans la région qui sont déjà en retards. Les prévisions des 6 à10 jours montrent un risque de pluie dans le nord-est du Brésil. Actuellement, je suppose que peut-être 15% du soya du Brésil se trouvent dans cette zone plus sèche du centre-nord et du nord-est du Brésil.

Mato Grosso - Alors que les agriculteurs du nord-est du Brésil tentent toujours de terminer les ensemencements de leur soya, le soya hâtif semé au Mato Grosso commencera à être récolté en janvier. En 2018, la récolte de soya dans le Mato Grosso et le Paraná a commencé vers la fin décembre, mais ce ne sera pas le cas cette année. Certains plants de soya hâtif plantés se trouvaient dans l'ouest du Mato Grosso et ils commenceront à être récolter au début de janvier.

Paraná - Les semis de soya dans l'ouest du Paraná ont commencé plus tard que la normale cette année en raison des conditions sèches, mais le temps s'est amélioré et le soya se développe maintenant normalement. Le Département de l'économie rurale (Deral) a indiqué que le soya du Paraná est à 63% en développement végétatif, à 30% en floraison et à 7% au remplissage des gousses. La récolte est classée à 3% «médiocre», 14% «moyenne» et 83% «bonne».

Dans la municipalité de Palotina, située dans l'ouest de Paraná, les semis de soja n'ont généralement commencé qu'à la mi-octobre, mais depuis lors, les conditions se sont améliorées et les agriculteurs s'attendent à des rendements de l'ordre de 55 à 58 sacs par hectare (48,8 à 51,5 bo./acre). L'année dernière, les ensemencements de soya avaient commencé le 11 septembre, mais les pluies ont cessé pendant plus d'un mois en décembre, entraînant une baisse des rendements de l'ordre de 40 à 45 sacs par hectare (35,5 à 40,0 bo./acre). 

Rio Grande do Sul - Environ 90% du soya de l'État ont été plantés, contre 91% l'an dernier. Le soya du Rio Grande do Sul est parmi les plus récemment ensemencés au Brésil avec le nord-est du Brésil. Le soya est en développement végétatif et l'Association des producteurs de soja et de maïs du Rio Grande do Sul (Aprosoja / RS) recommande aux agriculteurs de contracter de manière agressive leurs ventes de soya afin de profiter des bons prix qui sont de l'ordre de 81,00 reals par sac (environ 9,00 $ US le boisseau).

Goias - Dans la municipalité de Cristalina, située dans l'est de Goias, les semis de soya ont été retardés en raison du temps sec, mais les pluies de novembre et décembre ont facilité le développement des cultures. Le président du Syndicat rural de Cristalina s'attend à ce que les rendements dépassent les 54 sacs à l'hectare atteints l'année dernière (48 bo./acre). Les agriculteurs contractent à terme leur soya jusqu'à 75,00 reals par sac (environ 8,35 $ US le boisseau), ce qui est rarement atteint dans l'est de Goias.


Partager cet article