Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les conditions sèches pourraient avoir un impact sur le maïs hâtif en Argentine

13 décembre 2019, Soybean and Corn Advisor

Jusqu'à présent cette saison de croissance, le temps en Argentine n'a jamais vraiment été «sur la bonne voie» et maintenant les prévisions avancent des conditions plus sèches à court terme et à long terme avec des précipitations inférieures à la normale et des températures supérieures à la normale. Le développement du maïs en Argentine est très répandu, mais environ 15% du maïs est au stade de la pollinisation, de sorte que les conditions plus chaudes et plus sèches pourraient avoir un impact sur celui-ci.

Selon le Buenos Aires Grain Exchange, les agriculteurs argentins avaient semé environ 50% de leurs superficies de maïs prévues à la fin de la semaine dernière. Cela représente une avance de 2,5% pour la semaine. Dans les principales zones de production, le maïs est planté à environ 95%, soit à 40 à 70% dans le sud de l'Argentine et à 0% dans l'extrême nord du pays.

Le maïs hâtif en Argentine est à 73,6% en développement végétatif et à 14,8% en pollinisation. Le maïs est classé à 0% «très pauvre», à 2,1% «médiocre», à 43,2% «passable», à 48,8% «bon» et à 5,9% «excellent», ce qui est similaire à la semaine dernière. L'humidité du sol pour le maïs est évaluée à 12,6% «déficiente à très déficiente» et à 32,2% «optimum au surplus», ce qui est un peu plus sec que la semaine dernière.

Les agriculteurs ont commencé à semer leur deuxième phase de semis de maïs, qui s'achèvera en janvier. Le cycle de production du maïs en Argentine est très inhabituel dans la mesure où une partie du maïs mûrit déjà avant que tout le maïs de deuxième phase ne soit planté.

En plus de s'inquiéter de la météo, les agriculteurs argentins s'inquiètent des politiques potentielles de la nouvelle administration qui a pris le pouvoir le 10 décembre. Il est largement prévu qu'ils augmenteront les taxes à l'exportation sur les produits de base et pourraient interférer sur le marché d'exportation, en particulier pour le maïs.


Partager cet article