Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Argentine 2019/2020 : 50% du soya planté avec des conditions sèches

11 décembre 2019, Soybean and Corn Advisor

Jusqu'à présent, la météo en Argentine n'a jamais vraiment été «sur la bonne voie» au cours de cette saison de croissance. Dans les zones de production principales, le temps a été favorable, mais dans les régions du sud et de l'ouest, les quantités de précipitations ont été inférieures à la moyenne et le couvert a été inégal.

Les prévisions en Argentine deviennent de plus en plus inquiétantes. Celles à court terme (première semaine) et celles à plus long terme (deuxième semaine) appellent à des précipitations inférieures à la normale et à des températures plus chaudes que la normale. Si cette prévision se vérifie, les stress hydriques commenceront à se généraliser en Argentine, en particulier dans les régions du sud et de l'ouest.

Le soya n'est semé qu'environ à la moitié en Argentine et vous ne pouvez pas être trop négatif à propos du soya hâtif de la saison de croissance, mais le temps n'a pas été très bon jusqu'à présent et les prévisions semblent plus inquiétantes.

Selon le Buenos Aires Grain Exchange, les agriculteurs argentins avaient semé environ 50% de leur soya à la fin de la semaine dernière. Cela représente une avance de 10,3% sur la semaine et 11% de moins que l'an dernier. Le soya dans les principales zones de production est ensemencé à environ 75%, avec 30 à 60% dans le sud de l'Argentine et à 1% dans l'extrême nord de l'Argentine.

Le soya est en développement végétatif et la récolte est classée à 0% «mauvaise», à 0% «très mauvaise», à 31,8% «passable», à 62,8% «bonne» et à 5,4% «excellente», ce qui représente une légère amélioration par rapport à la semaine précédente. L'humidité du sol pour le soya est évaluée à 10,5% «déficiente à très déficiente» et à 29,8% «optimale au surplus», ce qui est à peu près la même chose que la semaine dernière.

Les sols en Argentine ont une très bonne capacité de rétention d'eau, ce qui permet aux cultures de résister à de courtes périodes de sécheresse. Le problème dans le sud et l'ouest de l'Argentine est le fait que les sols n'ont pas été complètement rechargés ce printemps, donc des précipitations supplémentaires seront critiques dans les semaines à venir.


Partager cet article