Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

2019/2020 : le soya brésilien est semé à 79%

26 novembre 2019, Soybean and Corn Advisor

La météo au Brésil continue de s’améliorer lentement. Les précipitations dans le centre du Brésil s'améliorent, mais elles ne sont toujours pas ce qu'elles devraient être pour cette période de l'année. Le sud du Brésil a été sec, puis humide, puis sec à nouveau. À l'avenir, les prévisions s’annoncent meilleures pour le sud du Brésil.

Selon AgRural, la récolte de soya brésilien 2019/2020 est plantée à 79%, contre 89% l'année dernière. Cela représente une avance de 12% pour la semaine et le rythme des semis est proche de la moyenne et ce, grâce au fort gain de plantation dans le Rio Grande do Sul. Les deux plus gros États producteurs de soya, à savoir le Mato Grosso et le Paraná, ont essentiellement terminé leurs ensemencements de soya 2019/2020.

Mato Grosso - Dans le Mato Grosso, le soya est semé à 98,4% et il en reste un peu à planter dans le nord-est de cet État. 

Paraná - Le soya du Paraná est ensemencé à 96% et 9% de celui-ci est en germination, 86% au développement végétatif et 5% en floraison. Le soya du Paraná est classé à 2% «pauvre», à 18% «moyen» et à 80% «bon». Dans la municipalité de Pato Branco, située dans le sud de la région de Paraná, le prix du soya atteint 80 reals par sac (environ 9,10 $ US  le boisseau avec un taux de change de 4,0 reals par dollar US). Au Paraná, Emater a installé 228 collecteurs à travers l’État pour capturer les spores de rouille du soya qui pourraient s’y trouver. Dès que les spores sont détectées, les agriculteurs de la région sont informés et conseillés pour procéder à des applications préventives de fongicides. 

Rio Grande do Sul - Le soya du Rio Grande do Sul est semé à 59%, une hausse de 26 % par rapport à la semaine dernière. Les semis de soya dans l'État sont plus lents que la moyenne cette année en raison d'un excès d'humidité, en particulier dans le nord où la majeure partie du soya est plantée. En raison de l'excès d'humidité, la diminution de la densité végétale suscite certaines inquiétudes, mais la culture est généralement en bon état et les problèmes d'insectes signalés sont rares.

Mato Grosso do Sul – Le soya du Mato Grosso do Sul a été semé à 75% plus tôt la semaine dernière, soit à environ 30% de moins que l'année dernière. Le retard a été causé par des conditions sèches antérieures. Cela fait 20 jours qu’il n’y a pas de pluie dans certaines parties de l'État. La plantation tardive de soya entraînera un ensemencement tardif de maïs safrinha au début de l'année prochaine. Le président d’Aprosoja / MS recommande aux agriculteurs de ne pas planter leur maïs safrinha au-delà de la période de plantation recommandée. Il conseille aux agriculteurs de cultiver du sorgho, du blé, de l'avoine ou une culture de couverture. Les agriculteurs ont profité de la devise brésilienne plus faible et ont contracté à terme 40% de leur production de soya prévue pour 2019/2020.

Nord-est du Brésil - Dans les États de Maranhao, Tocantins, Piaui et Bahia, les pluies irrégulières ont rendu les semis de soya plus lents que la moyenne, en particulier pour le Bahia et le Piaui.


Partager cet article