Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Soya brésilien 2019/2020 : 21 % des semis complétés contre 34 % en 2018/2019

24 octobre 2019, Soybean and Corn Advisor

Au Brésil, les semis de soya 2019/2020 sont achevés à 21%, contre 34% l'an dernier. Selon AgRural, les ensemencements sont conformes à la moyenne quinquennale. Cela représente une avance de 10% au cours de la semaine dernière. Le pourcentage d'ensemencement de soya a été propulsé à la hausse la semaine dernière principalement par l'État du Mato Grosso, où 41% du soya a été planté, contre 19% une semaine auparavant. 

Le temps sec a retardé les semis de soya dans le centre-sud du Brésil, dans des États tels que le Paraná, le Mato Grosso do Sul, Sao Paulo, Goias et le Minas Gerais. Une partie du soya dans ces États devra être replantée en raison d'une mauvaise germination. Un retard dans les semis de soya au Brésil ne signifie pas nécessairement des rendements plus faibles, mais il augmente le risque de tels niveau de rendements si les conditions météorologiques sont défavorables plus tard au cours de la saison de croissance.

Les précipitations de la semaine dernière dans le centre du Brésil ont continué d'être dispersées et inégales. Certaines régions du centre-est du Brésil connaissent maintenant le début le plus lent de la saison des pluies estivales depuis plusieurs décennies. Les averses ont été meilleures la semaine dernière dans le sud du Brésil, en particulier dans l'État de Rio Grande do Sul. 

Les précipitations sont particulièrement nécessaires dans les États de Paraná, du Mato Grosso do Sul, de Sao Paulo, de Goias et de Minas Gerais (plus d'informations à ce sujet viendront plus tard). Les prévisions pour cette semaine montrent de meilleures chances d’averses dans les régions qui en ont le plus besoin.

Mato Grosso - Selon l'Institut d'économie agricole du Mato Grosso (IMEA), les agriculteurs du Mato Grosso avaient planté 41% de leur soya 2019/2020 prévu à la fin de la semaine dernière, contre 51% l'année passée et 29% pour la moyenne des 5 dernières années. Cela représente une augmentation hebdomadaire de 23%, ce qui correspond, en une semaine seulement, à une augmentation considérable.

Les plantations les plus avancées se situent dans la région ouest de l'État où 55% du soya a été semé. Le rythme d’ensemencement le plus lent reste celui du nord-est du Mato Grosso, où 24% du soya ont été plantés.

Paraná - Selon le Département de l'économie rurale (DERAL), Les agriculteurs du Paraná avaient semé 33% de leur soya au début de la semaine dernière. Les conditions sèches dans l'ouest et le nord du Paraná ont entraîné une mauvaise germination de certains plants de soya tardifs, de sorte que certaines cultures de soya doivent être replantées. Le soya du Paraná est classé : 1% «pauvre», 37% «moyen» et 62% «bon».

Rio Grande do Sul - Emater / RS (le service d’extension) a annoncé que les agriculteurs de cet État venaient tout juste de commencer leurs semences de soya. Les ensemencements de soya dans l'État sont autorisés du 11 septembre au 31 décembre. Emater estime que les agriculteurs de l'État augmenteront leur superficie de soya de 1,9% à 5,95 millions d'hectares et que la production de soya en 2019/2020 sera de 3,315 kg. / hectare (49,0 bo. / acre).

Les semis de soya dans le Rio Grande do Sul s'accélèrent généralement au cours de la deuxième quinzaine d'octobre, la première semaine de novembre étant la plus grande semaine de plantation de soya de l'État. Une des raisons pour lesquelles le soya est semé plus lentement dans le Rio Grande do Sul que dans l’État voisin du Paraná, c’est parce qu’une grande partie du soya de l’État est plantée comme deuxième culture après la récolte du blé d’hiver. Les agriculteurs du Rio Grande do Sul ont récolté 7% de leur blé d'hiver et la grande majorité de ce blé sera suivie du soya.

Dans les États du Mato Grosso do Sul et du Goias, le soya est semé à environ 20% alors que dans les États de Sao Paulo et de Minas Gerais, il est planté à environ 10%.


Partager cet article