Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

2019/2020 : 16 % du maïs argentin semé, très peu de soya ensemencé

02 octobre 2019, Soybean and Corn Advisor

Soya argentin – De nombreuses incertitudes entourent les conditions météorologiques et les superficies cultivées en Argentine, ce qui entraîne un très large éventail d’estimations pour les cultures de soya et de maïs. Nous devrions avoir plus de clarté au cours des prochaines semaines au fur et è mesure que les agriculteurs procéderont à leurs ensemencements de printemps.

Il y a eu quelques averses limitées en Argentine, principalement dans les parties centrale et orientale du pays. Dans les zones de production plus à l’ouest, le climat reste principalement sec. Les prévisions indiquent des risques supplémentaires de précipitations principalement dans les régions de l'est.

En général, les agriculteurs argentins commencent à semer leur soya en octobre. En fait, ils plantent leur soya après la fin de la plantation de maïs. Il est donc possible que quelques champs de soya soient plantés dans le centre de Santa Fe et d’Entre Rios, où la plantation de maïs est plus avancée. Les semis de soya en Argentine devraient atteindre les 50% vers le début décembre avant d’être achevés vers la mi-janvier.

Maïs argentin – Il y a deux préoccupations immédiates pour la récolte de maïs argentin. La première concerne le temps sec, en particulier dans les zones de production de l'ouest et du sud. La météo a été clémente dans les régions du centre et de l’est où la plupart des semis de maïs ont commencé tôt. Les prévisions annoncent des averses éparses dans les zones centrales et est, mais également un temps sec persistant dans les régions ouest et sud. Dans les zones plus sèches, les agriculteurs hésiteront à planter du maïs.

L'autre préoccupation des producteurs de maïs est économique et politique. Le maïs coûte beaucoup plus cher à planter que le soya. Les agriculteurs argentins ont semé davantage de maïs ces dernières années en raison de la suppression des taxes à l'exportation sur le maïs et de la volonté d'une rotation des cultures plus équilibrée. L'augmentation de la superficie cultivée en maïs pourrait ne pas se produire cette année à cause de la situation économique du pays, où le crédit est serré et les taux d'intérêt «exorbitants».

La politique peut également constituer un obstacle à la superficie cultivée en maïs. Le candidat de l’opposition du Parti Peroniste, Alberto Fernandez, et sa vice-candidate à la vice-présidence, Mme Kirchner, sont favorisés pour remporter les élections présidentielles du 27 octobre prochain. S'ils prennent le pouvoir, les taxes à l'exportation et les interventions sur le marché pourraient être augmentées, en particulier en ce qui concerne les exportations de maïs. À la lumière de cela, les agriculteurs peuvent opter pour une culture de soya plus sûre et moins chère.

Selon le Buenos Aires Grain Exchange, les agriculteurs avaient semé 15,9% du maïs prévu à la fin de la semaine dernière. Cela représente une avance d’environ 10% par rapport à la semaine précédente. La majorité des semis ont eu lieu dans les principales régions de production où le maïs est semé à 50-60 %. La province d'Entre Rios est également une région où environ 45 % du maïs a été planté.

Les agriculteurs argentins sèment généralement leur maïs en deux étapes. Pour la première, les semis commencent généralement en septembre et se terminent vers la fin octobre. Environ 40-45 % du maïs est planté pendant cette première étape. Il n’y a pas beaucoup de maïs semé pendant le mois de novembre, soit peut-être entre 1-2 % par semaine. Les agriculteurs n'aiment pas semer du maïs en novembre, car celui-ci polliniserait en décembre, ce qui peut être la période la plus chaude et la plus sèche de la saison de croissance.

La deuxième étape d’ensemencement commence en décembre et se poursuit jusqu'en janvier. En conséquence, l'ensemble du processus de plantation de maïs en Argentine s'étend sur environ 5 mois. Les semis de maïs en Argentine devraient atteindre 50 % vers la mi-décembre pour se terminer à la fin janvier.


Partager cet article