Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les exportations de viande brésilienne ont augmenté en juin grâce au différend commercial Chine/US

15 juillet 2019, Soybean and Corn Advisor

Les exportations de viande du Brésil ont augmenté au mois de juin, en partie à cause du différend commercial entre la Chine et les États-Unis.

Selon l’Association brésilienne des protéines animales (ABPA), comparativement à l’année précédente, les exportations de volaille du Brésil ont augmenté de 64 % en juin. Pour ce mois, les exportations de tous les produits à base de volaille se sont élevées à 386,200 tonnes, contre 235,400 tonnes un an auparavant. La valeur totale des exportations de volaille en juin a augmenté de 76 %. Au cours du premier semestre de 2019, les exportations de volaille du brésil ont progressé de 11,4 %.

La Chine est la principale destination des exportations de volaille brésilienne et ses importations ont augmenté de 22,6 % entre janvier et juin 2019 pour atteindre 257,900 tonnes. Les Émirats arabes unis ont été la deuxième destination en importance au premier semestre de 2019 avec 192,000 tonnes, soit une hausse de 35,7 %, suivis de l’Union européenne avec 129,900 tonnes, ce qui est une augmentation de 21 %.

Selon l’ABPA, comparativement à la même période en 2018, les exportations de porc brésilien ont augmenté de 81 % au cours du mois de juin. Le Brésil a exporté 63,600 tonnes de porc en juin et pour le premier semestre de 2019, ses exportations de porc ont progressé de 24,5 % à 278,300 tonnes.

La principale destination des exportations de porc du Brésil est la Chine, avec 26,7 % du total. Au cours du premier semestre de 2019, la Chine a augmenté de 30 % ses importations de viande de porc en provenance du Brésil. La Russie a également haussé ses importations de viande de porc brésilien au premier semestre de 2019 de 7,6 %.

L’État de Santa Catarina, dans le sud du Brésil, est le premier producteur de viande de porc et de volaille au Brésil. Il est donc le principal bénéficiaire de la poussée des exportations. Selon le ministre de l’Agriculture de l’État de Santa Catarina, l’augmentation des exportations n’est pas un hasard.

Il estime que l’État est bien placé avec des produits à base de viande de qualité leur permettant de rivaliser sur le marché international. L’État a travaillé très fort sur la santé animale et l’Organisation mondiale de la santé animale a reconnu qu’il était indemne de fièvre aphteuse sans vaccination et exempts de peste porcine classique.

Les exportations de viande et d’œufs représentent 59 % des exportations agricoles de l’État de Santa Catarina. Les autres exportations agricoles comprennent les céréales, les fruits, le tabac et les produits forestiers tels que le bois d’œuvre, le papier, les meubles et la cellulose.


Partager cet article