Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Ensemencements de maïs 2019 aux États-Unis : une lenteur record

04 juin 2019, Soybean and Corn Advisor

La récolte de maïs 2019 aux États-Unis est ensemencée à 67 %, contre 96 % l’an passé et 96 % pour la moyenne quinquennale. Cela représente une avance de 9 % pour la semaine. Si nous utilisons l’estimation de 92,8 millions d’acres prévue en mars, il reste encore plus de 30 millions d’acres de maïs à semer. Je ne pense pas que tous les acres prévus seront ensemencés.

La semaine dernière, les meilleurs progrès en matière d’ensemencement ont été enregistrés dans l’extrême nord-ouest du Corn Belt où 81 % du maïs a été semé au Dakota du Nord (93 % pour la moyenne des dernières années). Au Minnesota, les semences ont été complétées à 76 % (98 % pour la moyenne quinquennale). Au Dakota du Sud, les travaux sont terminés à 44 % (96 % pour la moyenne des 5 dernières années). Les agriculteurs de l’ouest du Corn Belt, plus précisément au Nebraska, ont complétés leur semis à 88 % (98 % pour la moyenne des 5 dernières années). En Iowa, ils le sont à 80 % (99 % pour la moyenne des 5 dernières années), au Kansas, à 79 % (93 % pour la moyenne des 5 dernières années) et au Missouri à 69 % (97 % pour la moyenne des 5 dernières années).

Les agriculteurs de l’est du Corn Belt continuent d’être les plus en retard, avec 45 % du maïs semé en Illinois (98 % pour la moyenne des 5 dernières années). En Indiana, les travaux sont terminés à 31 % (94 % pour la moyenne des 5 années passées) et ils le sont à 33 % en Ohio (90 % pour la moyenne des 5 dernières années).

L’émergence du maïs est également retardée avec 46 % de la récolte émergée contre 84 % l’année dernière et 84 % pour la moyenne des 5 années précédentes. À ce stade, j’estimerais que le maïs a commencé environ deux semaines plus tard que l’an dernier, peut-être davantage à certains endroits, et la situation va probablement empirer. Avec environ 30 millions d’acres de maïs supplémentaire à semer, on ne sait pas quand le reste sera effectivement ensemencé. Les semis de maïs pourraient se terminer 3 semaines plus tard que l’année dernière.

Le maïs abandonné – la date d’abandon des ensemencements de maïs était le 25 mai dans la majeure partie des Dakota, du Nebraska du Kansas et de l’ouest du Missouri. C’était le 31 mai pour l’Iowa, le Minnesota, le Wisconsin et l’est du Missouri. Ce sera le mercredi 5 juin pour l’Illinois, l’Indiana, l’Ohio et le Michigan.

Les agriculteurs ont reçu beaucoup de signaux contradictoires à savoir s’il serait avantageux de demander un paiement aux assurances pour abandonner ou non la production. Il y a trois semaines, il semblait évident que l’abandon serait un bon choix, mais avec la hausse des prix du maïs et la confusion entourant le sauvetage du gouvernement, le choix correct n’est plus évident. Avec les prix plus élevés, certains agriculteurs peuvent maintenant continuer d’essayer de semer du maïs jusqu’à une semaine après la date d’abandon, et ce même s’ils perdent 1 % de couverture chaque jour après la date d’abandon.

Replantage du maïs – Une partie du maïs déjà semé devra être replanté en raison de la faible densité des plantes ou de la noyade dans l’eau stagnante. Le moment et le lieu du replantage dépendra de la météo.

Superficie semée et récoltée – Si nous combinons l’abandon, les zones qui ne pourraient ne pas être replantées et les zones qui pourraient être remplacées par du soya, mon estimation est qu’il y aura un total de 6 à 7 millions d’acres de maïs qui ne sera pas ensemencé. Dans le rapport de mars sur les ensemencements prospectifs, il a été estimé que les agriculteurs américains sèmeraient 92,8 millions d’acres de maïs. Donc, si nous soustrayons 6,5 millions d’acres (mon point milieu), il se pourrait que 86,3 millions d’acres de maïs soient ensemencés en 2019. Je pense aussi qu’il y aura probablement plus d’abandons cette année. Au lieu de la moyenne des 5 dernières années de 91,7 % de maïs semé et récolté pour le grain, je vais commencer par utiliser 90 % du maïs ensemencé et récolté pour le grain. La superficie récoltée est donc estimée à 77,6 millions d’acres.

Rendement du maïs – Compte tenu du fait qu’il reste environ 30 millions d’acres de maïs à semer, nous sommes déjà à la première semaine de juin. Je vais donc abaisser mon rendement de maïs projeté de 2 bo./acre à 165 bo./acre et mon biais sera plus faible à l’avenir.

Toute l’attention a été récemment portée sur les retards d’ensemencement dans le Midwest, mais n’oublions pas que le temps a été très chaud et sec dans le sud-est des États-Unis. Pour le maïs, de nombreux rapports font état du stress extrême causé par le manque d’humidité. Certes, il ne s’agit pas d’une région importante pour la production de maïs, mais il y a 970,000 acres de maïs en Caroline du Nord, 600,000 acres au Mississippi, 400,000 acres en Caroline du Sud, 380,000 acres en Géorgie et 280,000 acres en Alabama.

 


Partager cet article