Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Brésil : Le maïs safrinha 2018/2019 est en bonne condition

16 avril 2019, Soybean and Corn Advisor

Au Brésil, la production de maïs safrinha est toujours risquée et il faut attendre que les cultures soient suffisamment avancées pour être certain qu’il n’y aura pas de problème causé par le temps sec ou le froid. 

Le maïs safrinha dans le centre du Brésil continue de recevoir des averses. Il y en a même dans les régions plus sèches du sud du Brésil. Le maïs safrinha au centre du Brésil est sur le point d’être à l’abri de tout dommage potentiel dû au temps sec. La récolte a généralement été ensemencée deux semaines plus tôt que la normale. Son développement est donc bien avancé. Les experts ne font pas état des progrès des cultures dans le Mato Grosso, mais je suppose que 10 % ou plus du maïs est mûr ou sur le point d’arriver à maturité. Les agriculteurs du Mato Grosso sont très optimistes quant à leur récolte de maïs safrinha.

Le maïs safrinha dans le sud du Brésil aura encore besoin de précipitations jusqu’en mai et il est toujours possible que le temps froid affecte le maïs avant sa maturation. En mai et juin, le gel est toujours une possibilité dans le sud du Brésil, alors que la culture est encore en développement.

Mato Grosso, maïs safrinha : - Dans sa troisième évaluation de la récolte de de maïs de l’État du Mato Grosso, l’Institut d’économie agricole du Mato Grosso (IMEA) a revu à la hausse son estimation de la production de maïs safrinha 2018/2019. Elle estime actuellement que les agriculteurs de l’État ont ensemencé un record de 4,74 millions d’hectares de maïs safrinha  (11,7 millions d’acres), soit 7 % de plus que l’année dernière. Elle a cité les ensemencements hâtifs comme raison principale de cette superficie record.

L’IMEA estime que 95,8 % du maïs safrinha a été semé avant la fin du mois de février, ce qui est généralement considéré comme la fin de la période idéale des ensemencements. En règle générale, le maïs safrinha dans l’État a été semé environ deux semaines plus tôt que la normale.

La majorité du maïs est jugé en bon état en raison des précipitations favorables depuis les ensemencements. En conséquence, l’IMEA a augmenté ses estimations de rendement depuis le dernier rapport à 103,23 sacs par hectares (95,3 bo./acre). La production totale est actuellement estimée à 29,3 millions de tonnes, ce qui représente une hausse de 6,4 % par rapport à l’année précédente.     

Les agriculteurs du Mato Grosso ont vendu à terme 58,4 % de leur production de maïs prévue pour 2018/2019. Cela représente une avance de 5,5 % par rapport au mois dernier. Le prix moyen du maïs pour les ventes à terme au mois de mars était de 20,41 reals par sac (environ 2,45 $ le boisseau). Les ventes de maïs de la saison 2017/2018 sont achevées à 99,8 % et le prix moyen des quelques ventes réalisées en mars était de 23,98 reals par sac (environ 2,86 $ par boisseau). La demande de maïs de l’ancienne récolte était concentrée sur le marché intérieur.

Paraná, maïs safrinha : - Le maïs safrinha du Paraná est jugé à 5 % «moyen» et à 95 % «bon». Le maïs est à 40 % au développement végétatif, à 26 % en pollinisation, à 31 % au remplissage des grains et à 3 % à maturité. Le maïs safrinha dans le sud du Brésil pourrait encore être affecté par le froid, mais un chercheur d’Embrapa prévoit qu’il n’y aura pas de gel dans le sud du Brésil avant que le maïs ne soit mûr.

Rio Grande do Sul, maïs de pleine saison : - Selon Emater, les agriculteurs du Rio Grande do Sul ont récolté 75 % de leur maïs de pleine saison, contre 68 % l’an dernier. Dans les régions du nord-ouest de l’État, les rendements de maïs sont supérieurs aux prévisions dans une fourchette de 8,072 kg/hectare (124 bo./acre). Les agriculteurs de l’État produisent un peu de maïs et celui-ci est généralement en bon état.  

 


Partager cet article