Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

07 janvier 2019, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

 

Porc

Le marché a commencé la semaine à la baisse de 0.5¢ ce matin, avant de rebondir après la publication du prix cash de vendredi. Les ventes de vendredi se sont faites à une moyenne de 54.93 ¢/lb, soit un gain de +1.25¢/lb ce qui vient confirmer le début de la tendance saisonnière à la hausse qu’on observe normalement en janvier. Toutefois, la force du dollar canadien ces derniers jours est le principal facteur qui vient expliquer la baisse du prix du porc en $CA puisque le CAD a gagné près de 0.02¢ face au $US, passant de 0.733 à 0.753 (+3%), pour un impact d’environ -6 $CA/100kg depuis une semaine. 

Prix du CàT de porc sur avril $CA/100kg 

La semaine dernière, les abattages étaient de 2.26 millions têtes comparativement à 2.12 millions pour la première semaine de 2018 (+6.6%). Le poids des carcasses continue d’être élevé, à 213.35 lbs/cacasse, seulement -0.3% versus l’an dernier. Somme toute, la production américaine était de 482.6 millions livres, un gain de 6.3% versus l’an dernier.

Concernant les positions des spéculateurs du CFTC, aucune mise-à-jour a été faite depuis la mi-décembre en raison dushutdown du gouvernement américain. Au 18 décembre, les spéculateurs avaient une position nette d’achat de 30,300 contrats.

Bœuf

Depuis la chandelle de renversement de lundi dernier (nouveau sommet et clôture à la baisse), le prix du bœuf est dans un début de tendance baissière. De plus, les prévisions d’une autre période de 5 jours extrêmement sec dans les plaines américaines avec la faiblesse du prix rendent le marché vulnérable à ce que les acheteurs de contrat liquident leur position. Alors que les parcs d’engraissement terminaient 2018 avec des appréhensions de voir le cash bondir jusqu’à 125 ¢/lb, le fait de voir les ventes de la semaine dernière plafonnées autour de 123 ¢/lb en déçoivent plusieurs. Il y a eu 18,500 têtes vendus au Kansas jeudi à un prix moyen de 122.96 ¢/lb et 4,000 têtes au Nebraska à 122.76 ¢/lb.

La semaine dernière, les abattages américains étaient de 520,000 têtes, en baisse de 4.6% versus les 545,000 bêtes abattues l’an dernier à pareille date. Le poids maintient son déficit avec l’an dernier, à 1374 lbs/vivant (829 lbs/carcasse) versus la première semaine de 2018 à 1382 lbs/vivant (836 lbs/carcasse). Au final, la production hebdomadaire se chiffre à 430.5 millions lbs, en baisse de 5.4% versus l’an dernier. Compte tenu des chiffres de bœuf en parc et du temps sec à venir, on ne s’attend pas à ce que les abattages des prochaines semaines restent inférieurs à l’an dernier.

Concernant les positions des spéculateurs du CFTC, aucune mise-à-jour a été faite depuis la mi-décembre en raison dushutdown du gouvernement américain. Au 18 décembre, les spéculateurs avaient une position nette d’achat de 86,000 contrats.

Prix du CàT de bœuf sur février

Bonne journée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article