Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

31 décembre 2018, RJO'Brien

Bonjour,

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le prix du porc de février a clôturé à la hausse vendredi dernier, mais à tout de même terminée la semaine à la baisse de presque -1%. Jeudi, le prix du porc de février a chuté à son plus bas niveau depuis 1 mois et demi, principalement en raison des perspectives d’abondance de viande de porc et du prix cash qui continuait de baisser. Toutefois, lorsqu’on a su que le prix cash a rebondi en territoire positif vendredi, le prix commence à remonter doucement. À plusieurs reprises en décembre, on a eu des faux signaux concernant le rebond du prix cash, c’est donc normal de voir le marché prudent. Il y a tout de même 8¢ d’écart entre le cash (53¢) et le prix du CàT de février (61¢), la hausse du prix est déjà anticipée bien que ce soit l’écart moyen des dernières années.

Considérant la chute des 2 dernières semaines et le cash qui semble reprendre une tendance haussière, je recommande d’encaisser le profit sur les ventes de porc en $US en février et avril. Si le prix du porc était fermé en $CA, on peut toujours encaisser de gain sur le contrat de porc et garder la position de dollar canadien, mais mieux vaut en discuter de vive voix pour bien comprendre le potentiel et le risque de la nouvelle position.

Prix du CàT de février

Prix de la carcasse découpée (¢/lb)

Après une semaine d’abattage record, à 2.72 millions têtes pour la semaine du 17 décembre, la semaine dernière fût plus tranquille. Le volume était de 1.88 million têtes, impacté par les congés de Noël. Ce qui capte particulièrement mon attention est l’augmentation du poids des carcasses. Alors qu’on avait un déficit de 1 à 2 lbs/carcasse cet été et automne, on termine l’année nez-à-nez avec le poids de l’an dernier. Cela vient ajouter +1% de production comparativement à ce qu’on avait les derniers mois (donc négatif pour le prix). Avec un poids moyen à 213.5 lbs/carcasse, la production américaine de porc était de 402 millions lbs, en baisse de presque 10% versus l’an dernier.

Bœuf

Le prix du bœuf de février a terminé la semaine en force affichant son plus haut sommet jeudi à 124.90¢/lb. Même qu’à l’ouverture ce matin, ce sommet fût dépassé à nouveau à 124.95¢, mais le prix a rebaissé dans les minutes après l’ouverture. C’est principalement la demande qui tire le prix vers la hausse. Le prix du Select a bondi de 10¢ en 3 semaines tandis que le Choice est resté stable. Dans le marché cash, il y a eu des ventes vendredi dernier au Kansas, à 122 ¢/lb, ce qui représente une augmentation hebdomadaire de +3¢.

Considérant qu’au 1er décembre, les bœufs en parc pendant plus de 90 jours représentaient 112% de la quantité de l’an dernier, je trouve que le potentiel haussier est limité sur février. Cependant, on peut encore voir de bonnes performances en avril et juin compte tenu du troupeau « 90 jours et moins » à 95% de l’an dernier.

Les abattages de la semaine dernière sont évidemment plus faibles qu’à la normale en raison du congé de Noël. Le volume était de 438,000 têtes, en baisse de 12% par rapport l’an dernier. Le poids affiche toujours une dizaine de livres de moins que l’an dernier, à 1374 lbs vivant (829 lbs carcasse) versus 1384 lbs l’an dernier (840 lbs carcasse). La production américaine était donc de 362.6 millions lbs, soit 13% plus faible que l’an dernier.

Prix du CàT de bœuf de février

 

Prix des découpes de bœuf (¢/lb)

On vous souhaite une belle année 2019!

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article