Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

14 décembre 2018, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

***RJO est fier d’offrir une exécution transparente et instantanée à ses clients depuis 1914***

Porc

Jeudi, le porc de décembre était sans grande direction (+0.07¢/lb) alors que le contrat expire aujourd’hui. Les mois de février (-0.87¢/lb) et avril (-1.60¢/lb) clôturaient à la baisse, à 64.83¢/lb et 70.35¢/lb respectivement. L’indice CME du prix cash pour la journée de jeudi s’établissait à 55.17¢/lb, en baisse de -0.19¢/lb. C’est lundi que nous saurons le prix final du contrat de décembre, lorsque l’USDA publiera les chiffres des abattages d’aujourd’hui. Avec un cash qui pourrait tourner à tout moment, il est difficile de dire où le porc de février se dirige. Techniquement, le contrat de février se transige entre une résistance à 68.50¢/lb et un support à 64.00¢/lb depuis quelques semaines déjà.

Aujourd’hui, le prix du porc de février gagne +1.4¢ après les annonces cette semaine concernant des achats chinois de grains américains. De plus, la Chine a suspendu la taxe de 25% sur les automobiles américains le temps des négociations, en espérant que la même chose arrivera au marché du porc.  

La question devient donc de savoir à quelle vitesse le cash augmentera et quand entreprendra-t-il sa tendance haussière. Hier, les découpes terminaient légèrement en hausse de +0.32¢/lb, à 72.76¢/lb. Le prix des découpes qui ne semble pas vouloir progresser également alors que celui-ci était à 73.63¢/lb il y a une semaine. Cependant, la marge élevée des abattoirs, à 45 $US/tête, devrait venir supporter le prix cash tôt ou tard.

Selon l’USDA, les ventes à l’exportation pour la semaine du 6 décembre étaient en hausse de 2 379 tonnes par rapport à la semaine dernière, à 22 334 tonnes. Il s’agit d’un niveau supérieur à la moyenne des 4 semaines précédentes (18 994 tonnes). Les ventes à l’export ont été bonnes dans les dernières semaines, ce qui est un élément positif pour le prix.

Selon l’USDA, les abattages étaient de 476 000 têtes hier ce qui amène le total pour la semaine à 1.911 million de têtes, soit une hausse de +2.6% comparativement à l’an dernier avec des abattages à 1.863 million de têtes.

Prix du CàT de porc sur février

Bœuf

Jeudi, le bœuf de décembre terminait en hausse de +0.32¢/lb, à 119.45¢/lb. La hausse du contrat de décembre dans les derniers jours semble indiquée que la demande entre dans son haut saisonnier avec l’approche du temps des fêtes et que des transactions ont été conclues à la hausse. Le début de l’année devrait être positif pour le marché du bœuf, mais il se pourrait bien que les hauts aient été atteints, alors que la température sèche est au rendez-vous dans les plaines ce qui favorisera les gains de poids. Avec un prix des découpes qui amorce une baisse, perdant 1¢/lb sur la semaine, à 212.25¢/lb dans le Choice

L’USDA estimait que les abattages étaient de 122 000 têtes hier, comparativement à 118 000 têtes la semaine dernière. Depuis le début de la semaine, les abattages étaient estimés à 483 000 têtes, en hausse de +2.3% par rapport à l’an dernier (+11 000 têtes).

Les ventes à l’exportation américaines publiées hier par l’USDA pour la semaine du 6 décembre rebondissaient fortement, à 10 337 tonnes, après des ventes très décevantes la semaine dernière. La moyenne des 4 dernière semaines était de 8 711 tonnes. Dans la saga des tensions commerciales entre les États-Unis et ses partenaires, le bœuf n’est pas autant affecté et bénéficierait probablement grandement d’une ouverture de ce marché.

Prix du CàT de bœuf sur avril

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article