Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - l'extra viande

11 juillet 2018, RJO'Brien

Bon matin, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

 

***RJO est fier d’offrir une exécution transparente et instantanée à ses clients depuis 1914***

Porc

Hier, le porc d’août terminait la journée limit down en baisse de -3¢/lb, à 69.78¢/lb. Le mois de juillet perdait -0.72¢/lb, à 79.50¢/lb, supporter par le prix cash qui est toujours supérieur. Avec un contrat de juillet se terminant le 16 juillet, le marché anticipe une baisse de -2.17¢/lb ou 0.43¢/lb par jour pour les 5 prochaines publications du prix cash en comptant aujourd’hui. En comparaison, le prix cash a perdu en moyenne -0.20¢/lb par jour lors des 5 dernières publications. Les découpes perdaient -1.29¢/lb hier et se situent maintenant à 84.10¢/lb. Comme le prix des découpes continue de se maintenir, c’est la récente baisse du prix cash qui a gonflée la marge des abattoirs qui se situe maintenant à +9.15$US/porc. 

Le marché des matières premières en général continue de faiblir aujourd’hui après que Trump réitère sa menace d’ajouter 200 milliards de biens chinois à la liste des produits taxés par les États-Unis. Évidemment, une telle nouvelle n’est pas positif pour l’économie de la Chine ce qui ajoute beaucoup d’incertitude quant à la croissance mondiale et par ricochet, la demande de matières premières.

Mardi, les estimés d’abattages de l’USDA étaient de 457 000 têtes. Cela porte le total pour le début de la semaine à 901 000 têtes, en baisse 25 000 têtes par rapport à la semaine dernière. Il s’agit tout de même d’une hausse de +2.7% ou 24 000 têtes comparativement à l’année dernière. 

Prix du CàT de porc sur août

 

Valeur de la carcasse découpée depuis 1 an

 

Bœuf

Hier, le bœuf d’août terminait en baisse de 0.67¢/lb, à 105.45¢/lb. Avec l’escalade des tensions commerciales entre la Chine et É.-U., la faible demande suite aux chaleurs et les prévisions de production, le marché semble vulnérable à plus de pression baissière à court terme. Il sera important de voir des chiffres d’exportation robustes afin de compenser ces facteurs négatifs. Le bœuf d’août s’échange encore à escompte comparativement au prix cash qui se transigeait autour de 112-144¢/lb la semaine dernière. 

La baisse du prix des découpes de bœuf ralentissait hier. Le Choice  était en hausse de +0.40¢/lb et le Select était en baisse de -0.23¢/lb. La découpe de Choice se situe maintenant à 207.32¢/lb, en baisse de ­-2.94¢/lb comparativement à mardi la semaine dernière et en baisse de -25¢/lb comparativement aux hauts de mai. 

Les abattages étaient estimés à 120 000 têtes hier, en hausse de 2000 têtes par rapport à mardi la semaine dernière. Cela porte le total pour le début de la semaine à 239 000, en hausse de +0.8% comparativement à la même période l’an dernier. 

Prix du CàT de bœuf sur octobre

Prix des découpes de bœuf

Bonne journée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article