Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Rapport Hogs & Pigs

28 juin 2018, RJO'Brien

Bonjour,  

Statistiques d’abattage aux É.-U.

***RJO est fier d’offrir une exécution transparente et instantanée à ses clients depuis 1914*** 

Rapport Hogs & Pigs

L’USDA a publié son rapport trimestriel sur le cheptel de porc au 1er juin et ce n’est pas positif pour les prix du porc à moyen – long terme. Il ne faut pas oublier le contexte actuel : le prix des grains est faible depuis plusieurs années et l’arrivée de nouveaux abattoirs aux É.-U. semblent avoir motivé plusieurs éleveurs à grossir leur troupeau.

La grosse surprise est le nombre de mise-bas de mars à mai. Dans le rapport précédent, les intentions de mises-bas pour le printemps étaient à +2.3% ce qui était également près des intentions publiées dans le rapport de décembre. Cependant, il y a eu 3.12 millions de mises-bas ce printemps, représentant une croissance de 3.6%!! C’est assez surprenant de voir ce bond entre le rapport de juin et mars puisque ces truies étaient déjà inséminées lors du sondage de cet hiver... d’où la surprise! La fourchette des estimés étaient de 0.0% à +2.2% d’augmentation de mises-bas, les anticipations étaient basés sur les intentions des rapports précédents. Conséquemment, tous les chiffres du cheptel américain sont plus élevés qu’anticipés.

La productivité des maternités était légèrement en-dessous des attentes avec 10.63 porcelets après sevrage, soit 0.08 porcelet de plus que l’an dernier. Comme vous pouvez voir sur le dernier graphique, il y a des gains de productivité de 0.11 porcelet par année en moyenne depuis près de 20 ans, l’augmentation qu’on connait en 2018 est donc plus faible. En somme, la production de porcelets fût de 33.17 millions ce printemps, largement au-dessus des prévisions avec une croissance de 4.3% relativement à la production de 2017 (médiane des estimés à +3.6%).

Pas besoin de vous expliquer la reproduction pour savoir qu’il faut inévitablement plus de truies que prévues afin d’obtenir tous ces porcelets. Effectivement, le cheptel reproducteur a connu une croissance spectaculaire ce printemps à +3.5% versus les attentes de +1.6%. L’analyste le plus optimiste prévoyait une augmentation de 2.1% ce qui vous donne une idée à quelle point le nombre de truies a explosé de façon inattendue. Au 1er juin, il y avait donc 6.32 millions de truies, cochettes et verrats aux États-Unis, soit plus que la population du Nicaragua! C’est le plus gros cheptel reproducteur depuis une vingtaine d’année.

En ce qui concerne le cheptel commercial, on parle d’un troupeau de 67.13 millions têtes comparativement à 64.9 millions l’an dernier, soit une augmentation de 3.4% versus des attentes de +3.0%. En ce qui a trait aux plus gros porcs (180 lbs et +), il n’y en a moindre que prévu ce qui se reflète dans les chiffres d’abattages des dernières semaines. À 12.16 millions de porcs de 180 lbs et plus, la production de juin devrait tourner à +2.4% de croissance (moyenne de +2.5% ces 3 dernières semaines)… c’est cohérent! Parlons de ce qui s’en vient maintenant… La production pour les 5 semaines à venir (juillet à début août) correspond au troupeau de 120 à 179 lbs qui est de 14.20 millions têtes, en hausse de +4.0% versus des attentes à +3.0%. Pour la classe de poids de 50 à 119 lbs (production d’août et septembre), il y a 19.39 millions de jeunes porcs ce qui représente une croissance de 3.5% (estimés à +3.1%). Pour les plus jeunes porcelets, à 50lbs et moins, il y en a 21.4 millions ce qui est 3.6% de plus que l’an dernier et est également au-dessus des attentes. Les 3 classes des poids de moins de 180 lbs sont au-dessus de la fourchette des prévisions ce qui démontre à quel point l’offre de porc à venir est largement plus qu’anticipée… cela devrait être négatif pour les prix. 

Au final, le cheptel porcin américain totalise 73.45 millions de têtes ce qui est 2.44 millions de plus que l’an dernier. C’est aussi 13 millions de têtes de plus que la période 2009 à 2012 lorsque le prix des grains était beaucoup plus dispendieux. Pour l’instant, la croissance devrait se maintenir puisque les intentions de mises-bas pour cet été est à +1.6% et pour cette automne, c’est +2.1%. À cela, on peut ajouter +1.0% pour le gain des maternités et possiblement +1.0% pour le poids… on s’enlignerait donc pour une croissance de la production d’environ +4% pour la 1ère moitié de 2019…  

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article