Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

14 mai 2018, RJO'Brien

Bonjour,

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc
L’indice CME du prix cash sera publié à 64.65¢/lb demain matin, une hausse de 1.36¢/lb comparativement à la semaine dernière. Le porc de juin a clôturé en baisse de 2.22¢/lb vendredi, à 75.10¢/lb. Le prix de juin se négocie toujours à un escompte de 11¢/lb comparativement au prix cash. Ce matin, le CàT de juin gagnait 0.875¢/lb.
 
La semaine dernière, la progression du prix des découpes a été positive pour les CàT, car l’appréciation du prix des découpes donne de la marge de manœuvre aux abattoirs, ce qui ne nuit pas à la progression du prix cash. Le prix des découpes a franchi la barre psychologique de 70¢/lb, à 73.47¢/lb, une hausse de 4.18¢/lb sur la semaine.
 
Prix du CàT de porc sur juin

Valeur de la carcasse découpée depuis 2015

La semaine dernière, l’USDA estimait que les abattages étaient de 2.313 millions de têtes, en hausse de 2.1% par rapport à l’an dernier. Il s’agit d’une baisse de 11 000 têtes comparativement à la semaine précédente. Le poids par bête a commencé à diminuer légèrement, maintenant à 214.4 lbs carcasse. Mis ensemble, la production de la semaine dernière était en baisse de 0.7% comparativement à la semaine précédente. Il s’agit d’un niveau de production supérieur à l’an dernier (+3.7% vs 2017), mais il est à noter que le ralentissement saisonnier dans la production commence à s’opérer, un autre élément positif pour le prix cash.

Vendredi, le rapport des positions publié par le CFTC montrait que les spéculateurs étaient vendeurs net de 6 619 contrats, une diminution (vente) de 2 848 contrats sur la semaine, poussant la plus petite position des spéculateurs depuis plus de 10 ans. Nous sommes d’avis que les spéculateurs retourneront sur le marché si le prix cash démontre assez de force. Dans ce contexte, leurs positions pourraient rapidement augmenter au cours des prochaines semaines. La question est maintenant de savoir si l’effet aura le temps de se faire sentir sur le mois de juin ou seulement pour les mois de juillet et août.

Bœuf
La révision par l’USDA sur ses prévisions de production de bœuf cette année a supporté la hausse des prix du bœuf. On passe d’une augmentation attendue au 2e trimestre par rapport à celui de l’an dernier de +10.2% à +5.3%. Cette révision a permis de corriger l’écart qui se creusait entre le prix offert et le prix demandé par les négociants et d’augmenter le volume de transactions. Dans le Nebraska, des transactions ont été conclues à 119-121¢/lb la semaine dernière. En baisse par rapport à 123-126¢/lb il y a deux semaines, soit environ 4¢/lb. Le bœuf de juin a terminé en baisse de 0.10¢/lb vendredi, à 107.63¢/lb. Le bœuf de juin se négocie désormais avec à 12.40¢/lb d’escompte par rapport au prix cash, comparativement à 18.50¢/lb d’escompte il y a deux semaines. Ce matin, le bœuf de juin se repliait de 1.85¢/lb.
 
Vendredi, l’USDA estimait que les abattages étaient de 645 000 têtes la semaine dernière, en baisse de 0.3% comparativement à la semaine précédente, mais en hausse de 4.2% par rapport à 2017. Avec le poids légèrement au-dessus de l’an dernier, la production était en hausse de 6.1% pour la même période.

Le rapport des positions publié vendredi par le CFTC montrait que les spéculateurs étaient acheteurs net de 15 104 contrats, une augmentation (achat) de 3 333 contrats sur la semaine. Les éleveurs, parcs et abattoirs étaient vendeurs net de 113 230 contrats, une hausse (vente) de 1 335 sur la semaine.
 
Prix du CàT de bœuf sur juin

SIMON BRIERE

Market Strategist at RJO
514-218-6888

 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article