Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

23 avril 2018, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

*** Saviez-vous que le volume transactionnel des marchés à terme agricoles est plus de 200x supérieur à celui des SWAPs¹ *** 

Porc

La semaine dernière, les contrats à terme pour les mois d’été ont fait du surplace, clôturant à 77.55¢/lb pour juin, soit au même niveau que la semaine précédente. Nous pensons encore que la tendance haussière actuelle se maintiendra bien qu’on s’attendre à voir le marché plafonner jusqu’à ce que le prix cash rattrape le retard qui affiche versus les années précédentes. La rapidité à laquelle les CàT ont progressé il y a deux semaines avait considérablement élargit l’écart avec le prix cash. Par exemple, l’écart s’est rétrécit à 20¢/lb ce matin, comparativement à 25¢/lb il y a une dizaine de jours. 

Malgré l’augmentation du prix cash, la valeur des découpes ne semble pas vouloir décoller (au plus bas depuis 2015), la marge des abattoirs a commencé à être sous pression au cours des dernières semaines. Vendredi dernier, HedgersEdge estimait que les marges des abattoirs étaient de $14.90 par tête, comparativement à $27.80 la semaine précédente. Cela laissera moins de marge de manœuvre pour une appréciation du cash, à moins que le prix des découpes ne commence à augmenter davantage lui aussi. À partir de maintenant, le marché devrait porter autant attention, sinon plus, à l’augmentation du prix des différentes coupes versus le prixcash. Le prix des découpes a terminé à 67.91¢/lb vendredi, en hausse de 1.58¢/lb sur la semaine. Notez que le rapport Cold Storagesera publié aujourd’hui à 15h00.  

Prix du CàT de porc sur juin

Vendredi dernier, l’USDA estimait que les abattages hebdomadaires étaient de 2.46 millions de têtes, en hausse de 6.1% par rapport à l’an dernier. Il s’agit également d’une hausse de 64 000 têtes comparativement à la semaine précédente. À court terme, cette abondance a probablement mis de la pression sur le prix des découpes. Le poids des carcasses, à 214.4 livres, continue de demeurer bien au-dessus de la moyenne saisonnière des 5 dernières années ce qui contribue à l’abondance de l’offre en plus de la hausse des abattages.

Vendredi, le rapport des positions publié par le CFTC montrait que les spéculateurs étaient acheteur net de 758 contrats en date du 17 avril. Cela représente une augmentation de 2253 contrats sur la semaine et un retour en position acheteur pour les spéculateurs. Ils pourraient facilement acheter 50,000 à 60,000 contrats au cours des prochaines semaines ce qui pourrait mettre de la pression haussière sur le prix.

Bœuf

Le rapport sur les parcs d’engraissement de l’USDA vendredi était sans surprise et en ligne avec les estimés des analystes. En mars, les placements étaient 9.3% moindre que le volume de l’an dernier et les ventes étaient en baisse de 3.9%. En somme, la quantité de bœuf en parc d’engraissement était de 11.73 millions têtes au 1er avril ce qui est 7.4% supérieur à l’an dernier. Toutefois, cette augmentation se concentre explicitement sur les bœufs en parc depuis plus de 90 jours (+15.3%) tandis que les bœufs en parc depuis moins de 90 jours sont équivalents à l’an dernier (+0.2%). L’abondance de bœuf devrait donc se limiter d’avril à juin. Face aux résultats du rapport, le prix du bœuf de juin gagne 1.4¢/lb à 105¢.

L’USDA estimait que les abattages étaient de 624 000 têtes la semaine dernière, une hausse de 19 000 têtes (+3.1%) comparativement à la semaine précédente et en hausse de 3.8% par rapport à 2017. La forte progression de l’offre attendue au cours du 2e trimestre continue de maintenir une pression sur le prix des contrats à terme d’été tandis que le prix cash demeure à 120 ¢/lb. 

Le rapport des positions publié vendredi par le CFTC montrait que les spéculateurs étaient acheteurs net de 22 342 contrats, une diminution (vente) de 4 913 contrats sur la semaine. Les éleveurs, parcs et abattoirs étaient vendeurs net de 123 620 contrats, une baisse (achat) de 11 203 sur la semaine.

Prix du CàT de bœuf sur juin

¹Peterson., P.E. 2014. « How Large Is the Agricultural Swaps Market? »

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC.,CFA, CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article