Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: la Chine s'attaque au soya américain

04 avril 2018, RJO'Brien

Aujourd’hui le 4 avril,  

  • La Chine menace de mettre une taxe de 25% sur le soya américain (et 105 autres produits)
  • Le prix de la fève soya a baissé jusqu’à -0.54 $US/boisseau cette nuit
  • Le marché des grains perd le gain de la semaine dernière

Rédigé par Gabriel Joubert-Seguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada 

Cette nuit, la Chine a annoncé qu’elle imposerait un droit additionnel de 25% sur les importations de 106 produits américains, y compris le soya, les automobiles, les produits chimiques et les avions, en réponse aux droits américains proposés sur ses produits de haute technologie. En établissant des taxes sur une valeur similaire à ce que les États-Unis menaçaient de faire la veille, environ 50 milliards de $US d’importation, le ministère du commerce chinois a déclaré mercredi à Beijing que la date d’application des taxes dépendra de la mise en œuvre des taxes américaines. Autrement dit, il n’y a rien d’effectif pour l’instant, c’est seulement des menaces. De plus, la Chine spécifie qu’il est encore temps d’accepter un accord entre les deux pays plutôt que de se lancer dans une guerre commerciale. Évidemment, les marchés financiers n’apprécient pas l’instabilité politique en ce moment. Cette escalade déclenche une guerre commerciale entre les deux plus grandes économies mondiales, avec la dernière offensive de l’administration Trump basée sur des violations de la propriété intellectuelle en Chine. Selon Gao Qi, stratège basé à Singapour à la Banque Scotia, « La réponse de la Chine a été plus sévère que ce que le marché s’attendait. Les investisseurs ne prévoyaient pas que le pays impose des tarifs supplémentaires sur les produits sensibles et importants tels que le soya et les avions. Les investisseurs pensent qu’une guerre commerciale nuira à la fois aux deux pays et à leurs économies ».

Durant la séance de nuit, le prix de la fève soya a chuté jusqu’à -0.54 $US/boisseau, entrainant le complexe des grains avec lui. Actuellement, la situation est délicate puisque les négociations entre la Chine et les États-Unis progressent de menaces en menaces. Si les deux pays vont de l’avant avec leurs droits additionnels, on peut s’attendre à ce que le prix de la fève chute d’avantage. L’inverse est toujours possible, d’autant plus que l’humeur du Président Trump est assez instable... Si les États-Unis reculent face aux menaces de la Chine et que les deux pays repartent main dans la main, on pourrait très bien voir le prix de la fève rebondir. 

Ce qui est questionnable, c’est l’impact réel d’une taxe sur le soya américaine. La Chine est dépendante au soya et il y a très peu de fournisseurs. Les exportations américaines de fève soya représentent 43% des exportations mondiales. L’autre joueur majeur est le Brésil avec 40% des exportations mondiales. Premièrement, sachant que le prix du soya américain augmente de 25% pour le plus important client, le Brésil serait en très bonne position pour augmenter son prix également. Deuxièmement, la Chine importe près de 100 millions tonnes de soya par année, elle n’aura pas le choix de continuer à s’approvisionner aux États-Unis, mais le volume peut légèrement diminuer. À la fin, ce sera la Chine que sera pénalisée puisque le prix du soya augmentera pour leur consommateur, notamment les éleveurs de porc qui opèrent déjà à perte depuis quelques semaines. Apparemment, la Chine serait prête à subir les conséquences afin de répliquer aux politiques américaines.

Prix du CàT de soya sur mai 2018

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article