Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

23 mars 2018, RJO'Brien

Bon matin, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le marché du porc a sévèrement chuté hier sous la crainte que la Chine impose des représailles aux États-Unis après que les importations chinoises soient clairement ciblées par Trump. Hier, les prix d’avril, juin et juillet baissent de -1.25¢, -1.75¢ et -1.40¢. La mauvaise nouvelle est que la Chine a riposté cette nuit et imposera des tarifs de 25% sur quelques biens américains…. dont le porc! En fait, quelques aliments américains seront taxés par la Chine à 15% (fruits, noix, vins et alcool dénaturé) alors que le porc et l’aluminium recyclé seront taxés à 25%. En 2017, la Chine et Hong-Kong ont acheté 12.5% des exportations américaines. Inévitablement, le marché du porc risque de réagir négativement à cette nouvelle, on s’attend à ce que l’ouverture d’aujourd’hui ce fasse à la baisse. Apparemment, le marché du porc n’a pas encore atteint son creux avec ces mauvaises nouvelles.

À la fin février, les inventaires surgelés de porc étaient en hausse de 8.3% par rapport le mois précédent à 615 millions lbs, c’est 6% de plus que l’an dernier à pareille date. L’augmentation par rapport février 2017 est principalement expliquée par les inventaires de flanc qui sont de retour à un niveau normal, à 46.5 millions lbs comparativement à 16 millions l’an dernier. Il y a aussi les inventaires de retailles qui ont subitement explosé en février, à 59.4 M lbs, c’est 59% de plus que l’an dernier.

Bœuf

Le prix du bœuf a légèrement rebondit hier, mais le CàT d’avril n’a pas repassé au-dessus de l’ancien support technique qui est désormais une résistance (ligne verte sur le graphique). Le sentiment du marché reste baissier, mais le rapport cattle-on-feed d’aujourd’hui (15h00) pourrait faire changer la situation. Au moins, la valeur des découpes reste élevée à 225.21¢ (+0.83) pour le Choice et à 218.02¢ (+1.63) pour le Select

À la fin février, les inventaires surgelés de bœuf était à leur plus bas niveau depuis 2014 pour cette période de l’année. Avec un total de 460 millions lbs, c’est légèrement en-dessous de la moyenne quinquennale et c’est 8.4% de moins que l’an dernier. Ce recul des inventaires surgelés explique pourquoi la valeur des découpes est si élevée depuis quelques semaines. Pour toutes les viandes rouges, les inventaires surgelés totalisent 1125 millions lbs, c’est légèrement supérieur à l’an dernier (+1%) et seulement 2.4% sous la moyenne 5 ans. 

Prix du CàT de bœuf sur avril 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article