Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO

08 mars 2018, RJO'Brien

Aujourd’hui le 8 mars, 

  •   Maïs : baisse importante des inventaires (export ↑)
  •   Soja : hausse des inventaires (export ↓)
  •   Amérique du Sud : Baisse de production en Argentine

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

Un mot sur le maïs

La force de l’exportation depuis le début de l’année a poussé le gouvernement américain à augmenter la cible d’exportation de 175 millions de boisseaux. C’est énorme, et plus que prévu. En fait ils l’avaient aussi augmenté solidement le mois passé et donc l’augmentation est de 300 millions de boisseaux depuis février. Le massif retard de l’automne est en train de s’effacer pas à peu près. Ce me rappelle la remontée des Canadien contre les Rangers il y a une couple d’année (Mon dieu je pense que ça fait 10 ans! On vieillit). L’exportation est extrêmement solide car 1) seul les américain ont du corn à vendre actuellement 2) les prix étaient relativement faible cet hiver pour favoriser l’utilisation et 3) il est fort probable que le Brésil/Argentine en récolte moins cette année. Bref c’est comme ma femme qui achète 10 canne de soupe Campbell quand ils sont en spécial en me disant « Ca s’perd pas tsé ». Elle a absolument raison, merci Chérie.  D’ailleurs l’USDA a été très (très, TRÈS) généreuse dans son évaluation de la récolte Brésilienne de maïs car la mini révision à 94.5 millions de tonnes est loin de celle de CONAB (l’équivalent du USDA au Brésil, disons) est à 87 million de tonnes. En combinant Argentine et Brésil il m’apparait possible que les inventaires de l’Amérique du sud soit 8-10 millions de tonnes surévaluée par l’USDA. Si c’est le cas, la forte exportation qu’on a depuis le début de l’année risque de se poursuivre et ce sur la prochaine récolte 2018/19 car cela va prendre un an avant que l’Argentine/Brésil ne revienne sur le marché d’export (je calcul printemps 2019, s’ils ont une bonne récolte).

Un mot sur la fève

Dans le bilan américain l’USDA a baissé l’exportation de 35 millions de boisseaux, c’est cohérent si j’ignore certains détails. Par exemple ce matin l’exportation hebdomadaire est sorti vraiment fort à 92 millions de boisseaux, c’est énorme. C’était impossible de l’inclure dans le bilan d’aujourd’hui par contre. La question qu’on va se poser c’est est-ce le début de quelque chose? Depuis un certain temps c’est le Brésil qui dominait le marché mondial et le stock U.S. était boudé. Les récoltes plus faibles en Amérique du sud vont elle se faire ressentir aux USA? Probablement oui, c’est ce que je pense, mais dans quel ordre…. Un peu, beaucoup, à la folie? Ça reste à voir, mais si on revoit d’autres commandes de 100 million de boisseaux le retard va s’effacer très rapidement. Avec le 92million d’export d’aujourd’hui et la baisse de la cible, les projections actuelles sont assez cohérentes pour l’instant. Coté international l’USDA a revu à la baisse de 7MMT la production de fève en Argentine à 47 million de tonnes, comparativement à 54MMT le mois dernier. Cela m’a surpris un peu de voir l’USDA baisser la production en Amérique du Sud sans augmenter la demande pour les produits américains. Normalement je me serais attendu de voir la baisse des productions là-bas se traduire par un meilleur export US. Je pense que le retard était tellement grand dans l’export US que le ministère a préféré ne rien toucher pour que l’écart se résorbe par lui-même sans avoir à jouer avec les chiffres.

SIMON BRIERE

Avertissement : 

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article