Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

22 février 2018, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le marché du porc s’apprécie cette semaine grâce à des anticipations d’une forte demande puisque la valeur des découpes remonte. Le CàT d’avril a gagné près de 3¢/lb cette semaine et on est de retour à la résistance technique de 71 ¢/lb (ligne rouge). On constate toutefois que le prix est sorti du canal baissier et que l’indicateur MACD n’est plus rendu négatif. Les marges des abattoirs demeurent fortes dû aux récents bonds de la carcasse découpée ce qui supporte le prix cash à court terme. Le prix des découpes étaient de 78.73 hier, en baisse de -0.99 ¢ par rapport à mardi, mais en hausse comparativement à 76.46¢ la semaine dernière. Le marché a fermé en hausse hier, notamment sur les échéances d’été, et ça se poursuit aujourd’hui. 

L’indice du prix cash CME sera de 70.17¢ demain matin, en baisse de 4¢ versus la semaine dernière. Donc, contrairement au marché boursier, le prix cash est sur une tendance baissière. Il faut dire que le prix d’avril était beaucoup plus faible que le prix cash il y a 2 semaines, atteignant un escompte de 6.8 ¢/lb versus le cash… Le marché appréhendait fortement la baisse du cash. Avec le rebond qu’on observe sur le contrat d’avril, on revient à une situation « normale » avec le cash et le prix d’avril au même niveau aujourd’hui. À partir de maintenant, pour s’attendre à voir d’autres hausses sur le marché boursier, il faudra que la baisse du cash ralentisse, autrement le prix d’avril devrait subir à nouveau de la pression négative. De plus, les fondamentaux à court terme pour le prix cash ne regardent pas bien à moins que la demande soit exceptionnellement bonne au cours des prochaines semaines. L’offre est encore en hausse par rapport à l’an dernier : le poids carcasse est plus élevé que la moyenne et les abattages continuent d’être supérieurs. De plus, l’ajustement saisonnier à la baisse entre le 1eret le 2e trimestre sera plus faible qu’à la normale ce qui pourrait nuire au rebond naturel du prix cash au printemps. Depuis 10 ans, la production de porc diminue en moyenne de 300 millions livres entre le 1er et le 2ème trimestre de l’année, jouant dans une fourchette de 236M à 430M lbs depuis 10 ans. Présentement, l’USDA prévoit une baisse de seulement 155 millions lbs entre les deux trimestres et c’est précisément le 2ème trimestre qui devrait connaître une abondance de porc avec 5% de plus que l’an dernier (sans parler du 12% plus de bœuf que l’an dernier).

Le poids moyen en Iowa/Minnesota pour la semaine du 17 février a clôturé à 285.1 lb versus 284.9 lb la semaine dernière et 281.3 lb l’an dernier. Le poids moyen demeure bien au-delà de la moyenne des 5 dernières années, ce qui constitue un facteur négatif pour le prix. L’USDA estime que les abattages étaient de 460 000 têtes hier, amenant le total pour la semaine à 1.339 million de têtes. Il s’agit d’une baisse comparativement à la semaine passée (1.388 million de têtes), mais tout de même supérieur au niveau de l’an dernier (1.319 million de têtes). Les négociants s’attendent à des inventaires surgelés de porc de 550 million de livre pour le rapport mensuel qui sera publié aujourd’hui à 15h00.

Prix du CàT de porc sur avril

Écart entre le CàT d’avril et le prix cash (¢us/lb)

Bœuf

La chute d’hier pourrait être le premier signe que le marché est en train de former un sommet. Le marché devra absorber une offre massive dans les prochains mois. Le rapport Cattle-on-Feed pourrait être une bonne façon de se rappeler de cette abondance. La demande a été particulièrement forte cette année, absorbant 3 à 4% de plus de production que l’an dernier. Au même moment, les prix du bœuf sont en hausse de 11.7% par rapport à 2017. Selon un sondage de Reuters, les négociants s’attendent en moyenne à un placement à 100.4% de l’an dernier (de 97.7% à 102.9%). Les ventes sont attendues à 106% et ceci amènerait l’inventaire de bœuf en parc d’engraissement à 107.4% de l’an dernier. Pour le rapport sur les inventaires surgelés, on s’attend à des inventaires de 495 million de livres ce qui sera publié après la fermeture du marché d’aujourd’hui. 

Les négociants ont remarqué que les spéculateurs ont liquidé des positions hier à mesure que le marché poussait sous les niveaux atteints vendredi. Le marché s’est négocié aussi à la limite de -3¢ bas pour avril avant de rebondir. Ces derniers jours, le prix du bétail négocié au Kansas et au Texas était à 128¢, en baisse de 2¢ sur la semaine dernière. Le département agricole des É-U (USDA) estimait que les abattages étaient de 111 000 têtes hier, amenant le total pour la semaine à 324 000, en baisse par rapport à la semaine dernier (342 000) et par rapport à l’an dernier (329 000). Le prix des découpes Select étaient en hausse de 1.45¢, à 217.37¢ à la fermeture. 

Prix du CàT de bœuf sur avril

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.Sc., CFA, CAIA 

Avertissement : 

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article