Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

08 février 2018, RJO'Brien

Bonjour,  

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le prix du porc connait une semaine difficile. Depuis l’ouverture de lundi, le prix du contrat d’avril a chuté de 4.5 ¢/lb et les mois d’été ont baissé de 3 ¢/lb, avoisinant la barre du 80¢/lb dépendamment des échéances. Hier, le prix d’avril a brisé son support technique de 71.00 ¢/lb pour terminer la journée en baisse de -2.2 ¢/lb. Bien que le prix cash se maintienne au-dessus de 75 ¢/lb et ne montre pas de signe de faiblesse à très court terme, c’est le prix des découpes qui inquiète. La valeur de la carcasse découpée a perdu -4.3 ¢/lb cette semaine, à 77.34 ¢/lb. Cette diminution provient principalement de 2 coupes : le jambon qui est passé de 62¢ à 56¢/lb et le prix du flanc qui a passé de 149 à 128 ¢/lb. Avec les réactions du marché observées cette semaine, on dirait une réplique du printemps 2017 : (1) le prix du contrat de février devient supérieur celui d’avril; (2) le prix du bacon chute ce qui entraine une baisse de la valeur de la carcasse découpée ce qui cause un resserrement de la marge des abattoirs; (3) le prix du contrat d’avril s’écroule. Ce qui devient inquiétant est que le prix d’avril a terminé à 62 ¢/lb l’an dernier et le cash avait baissé de 77.7¢ à la fin février à 59.7¢ à la fin avril. Ce matin, le prix d’avril a touché un nouveau bas à 68.75¢, mais les prix se sont stabilisés par la suite.

En décembre, les exportations de porc en provenance des États-Unis totalisaient 514 millions de livres, soit 21 millions de plus qu’en décembre 2016. En contrepartie, les importations étaient de 93 millions livres, légèrement au-dessus du volume de l’an dernier. En somme, les exportations nettes de décembre s’établissaient à 421.7 millions de livres, en hausse de 5% versus l’an dernier. Il faut dire que la moyenne de l’augmentation des exportations au cours des 12 derniers mois est de 9% et que la progression des ventes de novembre et décembre étaient plus lentes. De plus en plus, le Mexique se démarque comme le principal acheteur de porc américain, détrônant le Japon depuis 2 ans. En décembre, le Mexique a acheté 41% des exportations nettes comparativement à 24% pour le Japon. Le risque que les négociations de l’ALENA n’aboutissent pas pourrait augmenter la pression baissière sur le prix.

Prix du contrat de porc sur avril

Bœuf

Le prix du bœuf a légèrement reculé cette semaine après avoir retouché les hauts de la fin-novembre à 127 ¢/lb sur le contrat d’avril. Ce recul s’explique par la stagnation du prix des découpes ce qui rend la marge des abattoirs négative à -22 $US/tête hier. Conséquemment, on voit peu de transactions sur le marché cash puisque les abattoirs ne sont pas pressés d’acheter. Leurs offres d’achat se situe autour de 124 ¢/lb au Kansas et Nebraska, alors que les parcs d’engraissement demande 129-130¢. Hier, il y a eu 148 têtes de vendus sur l’encan électronique du FedCattleExchange.com et le prix moyenne était de 126 ¢/lb pour des livraisons de 1 à 9 jours. 

En décembre, les exportations de bœuf étaient de 261 millions lbs versus des importations de 210 millions, résultant à des exportations nettes de 51 millions. C’est pratiquement le même volume que l’an dernier ce qui n’est pas très encourageant puisque la production américaine était beaucoup plus élevée cet automne. Au début de l’année 2017, les exportations nettes étaient plus élevées qu’en 2016 ce qui venait partiellement compenser pour l’augmentation de la production. Néanmoins, ce n’est plus de cas pour la fin de l’année ce qui signifie que l’augmentation de la production devait être absorbée par la consommation américaine… donc négatif pour les prix.

Prix du contrat de boeuf sur avril

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.Sc., CFA, CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article