Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

20 novembre 2017, RJO'Brien

Bon matin, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

 

Porc

Le prix du porc commence à rebondir sur l’échéance de décembre qui est en hausse de 1 ¢/lb ce matin à 61.65 ¢, après avoir atteint 62.20 ¢ plus tôt en matinée. Techniquement, les prix sortent de leur canal baissier et le marché devient un peu plus « neutre ». Le prix cash ne baisse pas assez vite pour mettre de la pression sur l’échéance de décembre ce qui explique le rebond des derniers jours. Le prix cash de jeudi étiat de 65.17 (-0.50) ce qui donnait un indice CME à 65.42 ce matin.

Les abattages hebdomadaires de porc étaient de 2.47 millions de têtes ce qui représente une baisse de -2.1% versus la même semaine en 2016. Le volume des abattages des dernières semaines est faible relativement aux inventaires rapportés par l’USDA en date du 1er septembre. On aurait dû s’attendre à des abattages de plus de 2.5 millions têtes par semaine tandis que c’est survenu seulement à 5 reprises et cela principalement entre la mi-septembre et mi-octobre. On est donc assez loin des prévisions de +3.9% pour les abattages de l’automne. Pendant ce temps, le poids augmente pour atteindre son plus haut niveau depuis le printemps à 211.4 lbs/carcasse, en ligne avec l’an dernier. Au final, la production était de 522.9 millions lbs, en baisse de -0.7% et -2.1% comparativement à la semaine précédente et l’année dernière.

Entre le 8 et 14 novembre, les spéculateurs ont légèrement réduit leur position de vente par 5,000 CàT pour une position nette de 73,233 CàT achetés. Cela demeure toujours une importante position, mais dans les 2 premières semaines de novembre, ils ont plus acheté que vendu… il ne faut donc pas les blâmer de la baisse des prix puisqu’ils n’ont pas exercé de pression baissière en vendant massivement. En contrepartie, les éleveurs maintiennent leur position vendeur n’ayant pas racheté de positions, ils sont toujours vendeur de 124,000 CàT, représentant 38% des contrats ouverts.

Prix du CàT de porc sur décembe

Boeuf

Le marché du bœuf baisse de 1 ¢/lb après la publication du rapport Cattle-On-Feed de vendredi démontrant plus de bœufs en parc qu’anticipés. Ce sont les placements qui ont été plus élevés que prévus à +10.2 % vs 2016 à 2.4 millions de veaux ce qui cause une petite surprise sur la quantité de tête en parc (11.33 M) qui est +6.3% plus élevée que l’an dernier alors que la moyenne des estimés était de +5.7%. Toutefois, on reste dans la fourchette des prévisions qui était de +5.0% à +7.0%. Les sorties des parcs étaient de 1.8 M têtes soient +5.6% versus octobre 2016. 

Les abattages de bœuf étaient de 639,000 têtes la semaine dernière, en hausse de +2.6% et +1.6% versus la semaine précédente et l’année dernière respectivement. On note une augmentation importante du poids des animaux ce qui démontre que les parcs gardaient les bœufs en parc un peu plus longtemps parce qu’ils appréhendaient une augmentation du prix cash. Le poids vivant est de 1373 lbs, en hausse de 8 lbs depuis la semaine précédente… Cependant, l’augmentation est seulement de 1 lb pour le poids carcasse. La production était donc de 528 millions lbs, en décroissance de -0.4% versus la même semaine en 2016.  

Entre le 8 et 14 novembre, les spéculateurs n’ont pas modifié leur position nette laquelle est de 131,800 CàT achetés. Ils détiennent en achat près de 30% des contrats ouverts, près du record historique de 33.1%. De leur côté, les éleveurs ont continué à vendre afin d’ajouter 4,365 CàT à leur position vendeur pour un total de 225,000 contrats soient 50.6% des contrats ouverts (record à 52.0%). 

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.Sc., CFA, CAIA 

Avertissement : 

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article