Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Progression de la récolte et position spéculatives

14 novembre 2017, RJO'Brien

Aujourd’hui le 14 novembre, 

  •  Maïs : 83% récolté vs 70% la semaine passée et 91% en moyenne
  •  Maïs : très forte position de vente via CFTC net short 205K
  •  Soja : 93% récolté vs 90% la semaine passée et 95% en moyenne
  •  Soja : position d’achat grandissante via CFTC net long 46K 

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Progression de la récolte : le stock sort du champ et le retard se rattrape progressivement. L’USDA affiche un rendement record dans le maïs, le stock s’empile et pousse dans les canaux de distribution; bref les contrats à terme sont à la baisse. Les régions les moins avancées du nord du cornbelt comme le Wisconsin, Michigan, Ohio vont être en mesure d’accélérer dans les prochains jours et la semaine prochaine aussi alors que la météo sera clémente pour le travail au champ. 2017 ne sera pas l’année ou le stock est sorti le plus rapidement, mais avec les prix spot en Iowa à moins de 3$/bu (oui, oui 2.97$bu cash corn) et les inventaires de fin bien au-delà de 2.3 milliard où est l’urgence !? D’ailleurs le prix du propane/gaz a bondi depuis septembre donc ceux qui se cherchaient une « excuse » de plus à laisser le stock sécher au champ….

Position des spéculateurs : la grosse histoire des spéculateurs actuellement c’est le massif net short dans le maïs. Actuellement à 205 mille options/contrat à terme c’est proche du record de 229K. Le prochain step logique devient évident et c’est qu’ils vont racheter leur contrat, mais je serais étonné que cela se fasse rapidement et violement avant les fêtes. Dans un contexte de risque météo comme à l’été et ou la volatilité est élevé, je dirais que leur position serait vraiment risqué (voire complètement ridicule). Par contre à ce stade-ci de l’année, en novembre, la volatilité est à terre car on a mis de côté les incertitudes; les rendements sont connus, la récolte est massive et cela réduit le risque global de leur massive position. Un revirement de tendance est beaucoup plus violent en juillet qu’à l’hiver, disons. C’est un risque de détenir une aussi grosse position, certes, mais dans le contexte actuel je mettrais un frein à celui qui prétend qu’à cause des fond le prix pourrait bondir de 30 cents demain matin. Autant fondamentalement que techniquement ils ne sont pas près d’être forcé de liquider. À moins que la météo se gâte (fortement) en Amérique du sud, je pense que les spéculateurs vont défendre leur position encore quelques semaines/mois.

Cartes et tableaux

 

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article