Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: emploi et ventes à l'exportation

08 septembre 2017, RJO'Brien

Aujourd’hui le 8 septembre,

· Création d’emploi au Canada: plus que prévue mais on échange du temps plein pour du temps partiel…
· Ventes à l’exportation : on commencera l’année commerciale 2017/18 avec moins de promesses d’achat
· Les importations chinoises de soya ne cessent de croître
· Les estimés du rapport WASDE du 12 septembre est en attachement

Rédigé par Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché principal chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Ce matin, Statistiques Canada a publié les chiffres d’emploi pour le mois d’août lesquels affichaient une création pour un 9ème mois consécutif, un record depuis 9 ans. Bien que la création de 22 200 postes surpasse les attentes, on réalise vite que ce n’était pas si bon lorsqu’on regarde plus en détail. Le Canada a perdu 88 100 emplois à temps plein pour en avoir créés 110 400 à temps partiel. Néanmoins, le taux de chômage a baissé à 6.2% (-0.1%) pour le Canada mais a augmenté au Québec à 6.1% (+0.3%). Face aux résultats de la nouvelle, le dollar canadien a légèrement reculé alors qu’on avoisinait le 0.83 ¢us pendant la nuit. On termine donc la semaine à 0.823 en hausse de 3%.

En raison du férié de lundi, les statistiques de ventes à l’exportation étaient publiés le vendredi cette semaine. Alors que les ventes à l’exportation trainent de la patte, les nombreuses commandes de la semaine dernière étaient les bienvenues. Comme à chaque fin d’année commerciale, il y a eu des annulations sur des livraisons qui ne pouvaient pas être livrées avant le 1er septembre, mais l’impact est peu pertinent puisqu’elles seront transférées sur la nouvelle récolte. Bref, pour le maïs, il y a eu 359 000 tonnes d’annulées sur l’ancienne récolte, mais les ventes sur la nouvelle récolte totalisaient 1.48 million tonnes, largement au-dessus des attentes. Le carnet de commande pour la nouvelle récolte est donc à 8.5 millions de tonnes versus 11.8 millions l’an dernier. En additionnant les ventes non-livrées de l’ancienne récolte lesquelles devraient être transférées sur la nouvelle, le carnet de commande contient seulement 9.45 millions tonnes comparativement à 15.24 millions l’an dernier. Ce n’est donc pas surprenant que l’USDA prévoit une baisse des exportations de maïs américain pour l’année 2017/18, à 1.85 milliard de boisseaux, en baisse de 17% par rapport cette année. Ce serait les plus faibles exportations de maïs depuis 2012.

Pour les ventes de soya, il y a eu des annulations de 366 000 tonnes sur l’ancienne récolte ce qui fût compensé par les ventes de 1.52 million tonnes sur la nouvelle récolte. Cela met les ventes pour l’année 2017/18 à 13 millions tonnes comparativement à 18.75 millions l’an dernier à la même période. En ajoutant les ventes non-livrées, l’engagement des acheteurs totalise présentement 15.4 millions de tonnes versus 20.7 millions l’an dernier. Malgré la lenteur des promesses d’achat, l’USDA prévoit une croissance des exportations américaines au cours de la prochaine année. Il faut dire que la demande mondiale pour la fève soya ne cesse de croître grâce à la Chine. Selon les récentes statistiques chinoises, les importations du mois d’août étaient de 8.45 millions tonnes, soit 10% de plus qu’en août 2016, ce qui ressemble aussi à la croissance des importations depuis le janvier.

Il y aura un rapport USDA offre et demande mardi le 12 septembre. En gros, les analystes s’attendent à une faible diminution dans les projections de rendement. Le détail des estimés se trouve en attachement.

Bon weekend,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC. CAIA

Avertissement : 

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article