Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Exportations américaines de maïs et dollar canadien

27 juillet 2017, RJO'Brien

Bonjour,

· Ralentissement des exportations U.S. de maïs dû à la massive récolte Brésilienne
· Retour du dollar canadien sous 80 cents U.S.

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Dollar canadien

Les analystes sont sceptiques que le dollar canadien sera en mesure de s’apprécier davantage; les attentes comme quoi la Banque du Canada augmentera les taux d'intérêt une fois de plus cette année seraient déjà dans le taux de change actuel. Peu de données économiques au Canada cette semaine alors on doit regarder du côté U.S. Les demandes de bien durable ont été très bonnes aux USA en juin et le dollar américain s’est redressé vis-à-vis la plupart des devises étrangères. Dollar canadien inclusivement. Demain matin on surveille le PIB américain, la semaine prochaine vendredi sera les publications d’emploi des deux côtés de la frontière. Les prix du pétrole, une exportation canadienne clé, ont également grimpé jusqu'à près de huit semaines, bien que les analystes aient souligné que la corrélation traditionnelle entre la monnaie et le pétrole a récemment été dégradée. Le « choc » pétrolier étant derrière nous à toute fin pratique, le taux de change avec le dollar américain est plus sensible aux politiques monétaires (taux d’intérêt) que les cours du pétrole.

Exportations

Très « décevant » dans le cas du blé d’inde qui a atteint 3.6 millions de boisseaux, c’est très faible et nettement sous les attentes. En fait l’exportation depuis le début de l’année (septembre 2016) a été très solide et c’est pourquoi l’USDA prévoit une quantité astronomique dans son bilan 2016/17 avec 2.225 milliard de boisseaux. Par contre depuis 4 semaines on remarque clairement la pression du programme d’exportation au Brésil! La situation aujourd’hui est bien différente d’il y a 20 ans car les exportations mondiales de maïs sont aujourd’hui beaucoup mieux distribuées entre les USA, le Brésil, l’Argentine et l’Ukraine. Actuellement les bases FOB sont beaucoup plus compétitives en Amérique du Sud que dans le golfe ; on parle de +35 Sept aux États-Unis versus +3 Argentine et +16 Brésil qui représente une différence de 10 à 15 dollar la tonne!

À priori on ne croit pas que c’est un gros problème pour l’ancienne récolte car de toute façon le programme est déjà très bien avancé par contre cela pourrait influencer le bilan de la prochaine récolte. Au moins l’USDA semble déjà avoir prévu le coup car les exportations 2017/18 sont évaluées à 1.875 milliard, une baisse de 16% (350 millions de boisseaux) par rapport à cette année.

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article