Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: Prévision des rendements américains

26 juillet 2017, RJO'Brien

Bon matin,

· Prévisions de R.J. O’Brien: le rendement des cultures 2017/18 sera sous la tendance à long terme aux É.-U.
· Maïs: rendement de 162.2 b/a (vs 174.6 b/a en 2016/17)
· Soya: rendement de 46.5 b/a (vs 52.1 b/a en 2016/17)
· Blé d’hiver: rendement de 49.8 b/a (vs 55.3 b/a en 2016/17)
· Blé de printemps: rendement de 39.5 b/a (vs 47.2 b/a en 2016/17)

Rédigé par Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Selon l’équipe d’analystes de R.J. O’Brien à Chicago, les rendements des cultures aux États-Unis seront en moyenne plus faibles que les dernières années, grandement affectés par la sécheresse dans le nord des États-Unis (Dakota du Nord, Dakota du Sud et Montana). Parmi les firmes spécialisées dans les commodités agricoles, RJO semble être l’une des plus pessimistes face à la production américaine.   

Maïs

RJO prévoit un rendement de 162.2 boisseau/acre ce qui est nettement sous la tendance long terme de 170.7 b/a et du rendement de l’été dernier à 174.6 b/a. Cependant, la majorité des firmes parlent d’un rendement entre 165 et 170 b/a, on s’attend pour dire que le rendement sera entre 3% et 5% plus faible que l’an dernier. À cela s’additionne la baisse des surfaces ce qui devrait donner une production de 13.54 milliards de boisseaux selon RJO, comparativement à 15.15 milliards l’an dernier. De façon générale, la production devrait être 5% à 10% plus faible que l’an dernier dépendamment des firmes sondées. 

Au niveau de la demande, tout le monde s’attend pour dire que des exportations diminueront l’an prochain puisque la récolte brésilienne amènera beaucoup de compétition sur les marchés internationaux. Avec la production prévue par RJO et peu de changements du côté de la demande, les inventaires de fin d’année 2017/18 pourraient chuter jusqu’à 1.67 milliards de boisseaux, soit 11.7% de l’utilisation annuelle. Les inventaires relativement à l’utilisation seraient donc nettement plus faible que l’an dernier, on peut donc s’attendre à des prix supérieurs à ce qu’on a connu lors de l’année commercial 2016/17 avec une moyenne de 3.55 $US/boisseau. Un prix moyen près du 4.00 $US/boisseau serait cohérent avec les prévisions de production, à moins que la production s’avère plus grosse qu’anticipée…

Fève soya

Concernant la récolte de soya, on commence déjà avec des surfaces élevés à 89.5 millions acres, soit 7.3% de plus que l’an dernier. Cependant, la diminution du rendement devrait venir effacer ce facteur. RJO prévoit un rendement de 46.5 b/a, mais il est encore tôt pour les prévisions de rendement dans la fève soya puisque les gousses commencent tout juste à se former. En regardant les prévisions des autres analystes, on pourrait parler d’un rendement qui serait entre le 46.5 et 49.0 b/a, c’est donc encore possible d’atteindre la tendance à long terme. De la sorte, on ne devrait pas avoir une récolte record, mais possiblement la deuxième plus grosse après 2016/17, tournant autour de 4.1 à 4.3 milliards de boisseaux. La demande devrait légèrement augmenter en raison des importations massives en Chine qui croît constamment. Si le rendement avoisine les prévisions de RJO, les inventaires pourraient chuter à 327 millions boisseaux alors que d’autres firmes parlent plutôt de plus de 450 à 550 millions… les opinions divergent étant donné le stade hâtif de la culture ce qui devrait maintenir de la volatilité dans le marché du soya pour encore quelques semaines.

Blé

Les rendements dans le blé variant grandement selon le type. Pour le blé d’hiver, lequel est presque tout récolté, RJO prévoit un rendement de 49.8 b/a ce qui est très similaire avec l’USDA. Lorsqu’on combine la chute des acréages et la baisse du rendement, on obtient une production de 1.28 milliard de boisseaux comparativement à 1.67 milliard l’an dernier (-23%). Cependant, à cause de l’énormité des inventaires américains et mondiaux, on est encore loin d’une pénurie… ce qui n’est pas le cas pour le blé de printemps. R.J. O’Brien prévoit un rendement de 39.5 b/a pour le blé de printemps, comparativement à 46.7, 46.2 et 47.2 boisseaux/acre ces 3 dernières années. De plus, la production canadienne n’est pas en très bonne état également. Pour les États-Unis, la production devrait rester tout juste au-dessus du 400 millions de boisseaux, en baisse de 27% par rapport la production moyenne des 3 dernières années.

Bonne journée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article