Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - l'extra viande

19 juillet 2017, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Boeuf

Le prix du bœuf a terminé la journée d’hier à la baisse de presque 2 ¢/lb sous la pression du prix des découpes qui continue de tomber. La valeur des coupes Choice a baissé de -1.00 à 208.05 ¢/lb et le Select a diminué de -0.56 à 195.25 ¢/lb. Néanmoins, l’encan électronique de ce matin affichait un prix moyen de 118.27 ¢/lb pour les livraisons des 2 prochaines semaines ce qui a redonnée du souffle au prix. Cette donnée a permis au CàT d’août de rebondir à 117.40 ¢/lb après avoir touché un creux de 6 jours en matinée à 114.30. Le prix continue de faire des va-et-vient à l’intérieur de la zone du dernier mois (113.5 – 119).

Ce vendredi, l’USDA publiera les statistiques des parcs d’engraissement de plus de 1000 têtes. Les analystes sondés s’attendent à une augmentation des placements de +5.9% par rapport l’an dernier, soit 1.62 millions de veaux. Avec une commercialisation qui devrait avoisiner +4.6% (2.0 millions de têtes), ça laisserait un inventaire en parc de 10.65 millions têtes ce qui représente une augmentation de 2.8% par rapport au 1er juillet 2016. 

Prix des découpes de bœuf (¢/lb)

Porc

Le prix des CàT de porc remonte après un rebond du prix cash pour la journée de lundi à 92.59 ¢/lb (+0.24). Bien qu’il a rebaissé pour la journée d’après à 92.21 (-0.38), cela permet à l’indice CME d’être stable pendant 2 jours de plus que ce qu’on aurait pu s’attendre. C’est un élément positif pour le prix d’août qui expirera dans moins que 4 semaines, lequel rebondit de 2 ¢/lb aujourd’hui. Au niveau actuel (août à 82.50 ¢), le marché anticipe une baisse moyenne de 0.53 ¢/lb par jour jusqu’à l’échéance, la cadence des prochains jours dictera donc la direction du CàT d’août. 

De plus, la découpe reste élevée à 105.25 ¢/lb ce matin, principalement grâce au bacon qui atteint un record historique à 212 ¢/lb. Cependant, c’est ce qui rend le prix du porc vulnérable d’une sévère correction ces prochains semaines et peut expliquer en partie l’énorme écart entre le cash et les CàT. Présentement, le prix des découpes est 13 ¢/lb de plus que l’an dernier et sur cette augmentation, il y a 11 ¢/lb qui est attribuable au prix du bacon (voir image). Historiquement, il y a délai d’environ 6 semaines avant que la variation du prix du bacon se reflète sur les prix en épicerie et nous sommes sur le point de voir le prix monter sur les tablettes (vite, faites vos réserves!). Cela pourrait impacter négativement la demande de bacon au cours des prochaines semaines et comme nous l’avons déjà vu dans le passé, la valeur du flanc peut reculer très rapidement. Par exemple, en octobre 2015 : -27% en 1 semaine, en juillet 2016 : -30% en 1 semaine et cette année en février : -25% en 2 semaines. Il y a donc un réel risque de voir le prix des découpes reculer subitement lorsque les prix du bacon auront augmenté en épicerie.

Source: Daily Livestock report – Vol. 15, No. 139 / 18 juillet 2017

Prix du bacon en ¢US/lb

Bonne journée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article