Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

17 juillet 2017, RJO'Brien

Bon matin,  

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Bœuf

Malgré un petit recul ce matin, le prix du bœuf garde son gain de la semaine dernière suite au rebond du prixcash démontré dans l’encan électronique de mercredi. Pendant ce temps, le prix des découpes continue de chuter ce qui a un impact négatif sur la marge des abattoirs laquelle a fondu de moitié depuis une semaine. Techniquement, on reste dans la zone 113.5 – 119 ¢/lb sur août, il faudra voir une sortie de ce canal afin de déterminer la prochaine tendance. Aussi, on surveillera de près le rapport Cattle-on-Feed qui sera publié ce vendredi à 15h00. 

La semaine dernière, les abattages de bœuf ont atteint 637,000 têtes ce qui relativement élevé lorsqu’on compare aux semaines précédentes. L’an dernier à pareille date, les abattages étaient de 598,000 têtes, on parle donc d’une progression de +6.5%. Avec un poids plus léger que l’an dernier, à 1326 lbs/vivant ou 803 lbs/carcasse, la production s’élève à 510.6 millions de lbs soit 4.4% de plus que l’an dernier.

Entre le 4 et 11 juillet, les éleveurs ont légèrement liquidé leur position par 1448 CàT pour un total vendu de 214,428 CàT. Il faut dire que le prix avait très peu bougé durant cette période ce qui n’incite pas à rebalancer les positions. Chez les spéculateurs, ils ont liquidé 3,862 CàT pour réduire leur position d’achat à 114,911 CàT.

Prix du CàT de bœuf sur août

Porc

Le prix du porc consolide sa chute de vendredi, restant près des niveaux de fermeture de 79.90 ¢/lb sur août et 67.175 ¢/lb sur octobre. La baisse du prix de vendredi est possiblement expliquée par l’indice CME qui se contracte pour une première fois depuis le mois d’avril, à 92.78 (-0.06) ce qui indique que les prix de la semaine dernière étaient possiblement le sommet de l’année. De plus, les prix des CàT ont brisé leur support vendredi ce qui a causé une accélération à la baisse. L’an dernier à pareille date, le prix du CàT d’octobre était à des niveaux similaires à ceux d’aujourd’hui, avant atteindre 60 ¢/lb à la fin du mois et 48 ¢/lb à la fin septembre. Cette chute était attribuable à la problématique entourant la capacité d’abattage aux États-Unis et l’annonce du délai du nouvel abattoir de Seaboard Triumph Foods ressuscite l’inquiétude chez les éleveurs. Le chef des opérations de Seaboard Triumph Foods prévoit que l’abattoir sera fonctionnel au début septembre ce qui représente un délai de 1 à 2 mois versus les attentes initiales. Considérant que ça prend plusieurs semaines avant d’atteindre la capacité maximale du nouvel établissement, le marché s’inquiète à savoir comment se déroulera les abattages cet automne.

Le prix cash de vendredi est sorti à 92.35 (-0.31) ce qui donnera un indice CME à 92.50 (-0.28) demain matin. On note que la baisse s’accélère.

La semaine dernière, il s’est abattu 2,202,000 porcs aux États-Unis ce qui représente une augmentation de 3.8% par rapport l’an dernier. Le poids demeure une à deux livres/carcasse sous ce qu’on avait l’an dernier, pour donner une production de 456.7 M lbs comparativement à 443.5 M lbs pour la semaine de la mi-juillet 2016. 

Entre le 4 et 11 juillet, les spéculateurs ont acheté plus de 6,500 CàT portant leur position d’acheteur à 84,200 CàT. Cela est relativement près du record historique à 97,950 CàT. Cependant, cette augmentation de contrat peut être attribuable au transfert des positions d’août à octobre, par exemple, il faut plus de CàT d’octobre que d’août pour maintenir un investissement de 10 millions dollars. Du côté des éleveurs, ils ont vendu 2,740 CàT pour une position nette vendeur de 140,444 CàT. 

Prix du CàT de porc sur octobre

Bonne journée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article