Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : météo et blé printemps

06 juillet 2017, RJO'Brien

Aujourd’hui le 6 juillet,

· Le grand bal de la météo se poursuit, le blé étant le plus touché.
· Blé printemps (MPLS)…. Marché inélastique et incertain.

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

 

Plutôt tranquille dans le maïs et le soja avec des faibles variations. Le cours du blé d’inde n’ont pas été capable de faire de nouveau haut sur le contrat de récolte (décembre) mais parvient tout de même à clôturer au-dessus de 4.00 $bu. La fève maintient ses gains des dernières jours et nous parviendront (peut-être) à voir une fermeture à 10.00$. Fondamentalement les rapports USDA de stocks et d’ensemencement la semaine dernière ont déjà été transigé et même s’ils sont fraichement sorti on peut dire qu’ils sont déjà rendu très loin derrière. Le marché est beaucoup plus intéressé à regarder la météo et à tenter de prédire le rendement. Dernièrement les forecast au niveau des précipitations ont été ratés à plusieurs endroits, la pluie qui devait tomber n’a pas tombé autant que prévu, ou elle est même tombée ailleurs que prévu. Cela met beaucoup de doute dans la tête des traders en ce moment. La météo n’est pas parfaite, loin de là, mais nous ne sommes pas en catastrophe encore. Entre courtier à Chicago, on s’entend pour dire que les rendements seront plus faibles que l’an passé mais tout de même autour de la tendance statistique.

La situation dans le blé printemps est préoccupante. Ce type de blé (forte protéine, forte qualité) n’est pas réellement, ou pas facilement, remplaçable. On qualifie donc ce marché comme étant inélastique. Actuellement on sait que les semis de blé sont faibles et le rendement sera clairement affecté cette année. La récolte sera petite. En passant les prix de 5.50 en mai à plus de 8.00 $bu hier, le marché semble bien avoir intégrer la petite récolte. Maintenant il faudra aussi surveiller la demande! Est-ce qu’il y a aura d’acheteur de blé à ce prix-là? La question se pose, surtout quand on sait que les inventaires de blé d’hiver sont à des niveaux record. Depuis hier, le marché semble douter de l’appétit de la demande car en moins de 24 heures les prix ont replié de plus de 1.00 $bu – une sérieuse correction. Pourtant les forecast météo ne sont pas meilleurs : il faut aussi chaud et aussi sec…. Est-ce une pause dans un bull market ou le marché tente de nous prévenir d’un risque imminent? Prudence.

En regardant l’écart de prix (spread) entre septembre et décembre, on remarque bien que le marché relâche. D’un inverse de 35 cents, nous sommes à « seulement » 7 cents aujourd’hui – un signe clair que les utilisateurs n’offre plus la même surenchère dans le marché pour l’approvisionnement immédiat. Prudence.

Spread MWU/MWZ

Precip 7 prochains jours

Forecast 6-10 jours 

Forecast 8/14

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article