Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Wall Street et Dollar américain en forte baisse

17 mai 2017, RJO'Brien

Bonjour,

· Calme relatif sur le CBOT
· Brasse-camarade à Washington : Trump entrave la justice?
· Wall Street et Dollar américain en forte baisse

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Je regarde la tivi et il y a juste Trump.

Trump Trump Trump. 

L’actualité me fait vraiment croire que House of Cards n’est peut-être pas que de la fiction…  

Coté CBOT c’est assez mince comme nouvelles, les marchés suivent les cartes météo et malgré les précipitations passée et futures, nous sommes toujours dans la même fourchette de prix depuis des semaines, le soja tirant son épingle du jeu mieux que les autres grains pour l’instant. C’est très difficile de prévoir ce que la turbulence politiques à Washington pourrait avoir sur les grains. Le lien n’est pas claire et évidement. Personnellement je crois que l’impact de la météo (rendement) est plus important sur l’offre-demande de grain. De l’autre côté je reste conscient du risque qu’un rebalancement global des classes d’actif pourrait avoir sur l’ensemble des matières premières. Il faudra voir si les investigations s’intensifie, car pour certains le risque que le Président soit destitué demeure faible. L’opinion est partagée sur les parquets à savoir si la baisse des titres (S&P, par exemple) favoriserait le money-flow vers d’autres secteurs comme les matières premières ou l’incertitude serait plutôt comme une contagion à travers l’ensemble des secteurs. Bref, pour ce qui a trait au lien entre Trump et le grain, on préfère regarder les prévisions météo que les prévisions politiques.

Le président américain est dans l’eau chaude puisqu’il est accusé d’entrave à la justice et d’avoir livré des secrets à la Russie. L’impact a été assez direct sur le marché des actions américaines (Dow Jones, S&P) et aussi sur le dollar américain. Jusqu’à tout récemment les bourses américaines faisaient des nouveaux sommets, et on voit maintenant qu’il pourrait y avoir une correction si le programme économique de Trump est remis en question. D’ailleur si je regarde le dollar américain, les obligations américaines ou le prix de l’or, ces marchés sont quasiment revenus au niveau des élections (mais pas les actions!). Les récents développements pourraient détourner le gouvernement américain de certaines de ses initiatives comme des réformes fiscales et budgétaires et cela crée beaucoup d’incertitude. Le marché à terme est un marché par anticipation pure ; les investisseurs ont donné beaucoup d’optimisme au gouvernement américain et ils veulent/attendent maintenant les résultats.

Indice du dollar américain : retour à la case départ.

Cous de l’or : retour aux niveaux de l’élection (incertitude).

Bourse S&P : Forte correction sur les marchés, mais toujours nettement au-dessus des niveaux du 8 novembre!

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article