Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Premier bilan offre-demande pour la nouvelle récolte

11 mai 2017, RJO'Brien

Bonsoir,

​​ - Maïs nouvelle récolte : inventaire de fin à 2.110 milliard (vs 2.295 actuellement)
 - Soja nouvelle récolte : inventaire de fin à 480 millions (vs 435M actuellement)

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Le premier regard de l'USDA sur les inventaires américains 2017/18 et les bilans mondiaux a fourni quelques surprises, mais à la fin de la journée, peu de changements fondamentaux découlant des structures lourdes mises en place au cours des dernières années. L'estimation des cultures de blé d'hiver des États-Unis était plus faible que prévu, mais les stocks des États-Unis devraient encore rester historiquement importants et les inventaires mondiaux continuent leur ascension dans le territoire record.
 
Peu d'excitation sur les marchés à terme.
 
Maïs: Meilleure consommation sur l'ancienne récolte, mais 25 millions c'est insuffisant pour ébranler le bilan. Pour la nouvelle récolte l'offre n'a pas été abordée, évidemment, car il est trop tot pour faire quelconque ajustement. On a donc les surfaces annoncées en mars (Prospective Plantings) avec un rendement statistique de 170 bu/ac. Rien de surprenant. En fait on était plus attentif à savoir comment le ministère allait attaquer le volet "demande" de ce bilan. Sur la nouvelle récolte on remarque l'augmentation cohérente pour l'éthanol et l'élevage, mais le plus pertinent est l'ajustement apporté à l'exportation. La demande pour l'exportation reculerait pour 2017/18 compte tenu de l'ampleur des récoltes sud américaine. En fait, l'USDA nous rappelle que l'exportation actuelle (2.3 milliard) est inhabituelle/inespérée puisque les cultures Brésilienne l'an dernier on été désastreuse. Ainsi donc les américain ont su profiter d'une fenêtre d'opportunité qui ne risque pas de se reproduire en 2017/18, toujours selon l'USDA.​
 
Il semble évidemment y avoir beaucoup de marge de manœuvre dans le bilan si la météo de cette année s'avère difficile et entraîne un rendement sous la tendance. Certes, avec un véritable problème météorologique, ie production en forte baisse, la discussion deviendra très différente, mais avec des rendements "normaux", 2017/18 sera possiblement une autre année d'abondance.
 
Soja: Bilan d'ancienne récolte directement en ligne avec nos idées comme quoi l'USDA n'avait pas le choix d'augmenter la demande d'export et réduire légèrement le crush. Au net les inventaires de fin sont réduits de 10 millions de boisseaux et demeurent plus qu'adéquat pour finir l'année. En fait on a été beaucoup plus intéressé, voire meme surpris de voir le bilan de la nouvelle récolte. Comme le maïs rien à dire sur la production alors qu'on voit la meme logique des surfaces annoncées en mars avec un rendement statistique. Le volet "production" est aussi excitant qu'une tisane de camomille avec du miel. Par contre, attention! La demande! L'USDA est très optimiste sur l'exportation. En fait les analyses et prédictions pointaient vers un stock de report à près de 550 millions de boisseaux (actuellement 435M) mais la demande est sorti très forte a donc contribué a faire baisser les inventaires de fin.
 
Contrairement au maïs ou l'USDA réduit la consommation pour l'export compte tenu des cultures sud américaine, c'est le contraire dans la fève! La vision d ministère nous semble très optimiste car 2.150 milliard de boisseaux représente une augmentation par rapport au prévisions de février (outlook forum) alors qu'on prévoit maintenant 9 millions de tonnes de plus au Brésil et Argentine. À priori c'est contre-intuitif de prévoir plus d'export US quand l'Amérique du Sud déborde de fève.
 
N’empêches, le carryout de 480 millions de boisseaux représente une augmentation par rapport à cette année et meme en fonction de la demande (ratio d'utilisation & jours de réserve) le bilan provisoire est très lourd.
SIMON BRIERE
 
Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).

Partager cet article