Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

08 mai 2017, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Boeuf

La semaine dernière, le prix du bœuf a connu l’une des semaines les plus mouvementés depuis longtemps, avec des « limit up » et « limit down » consécutifs. La force du prix des découpes et du prix cash demeure présente sur le marché du bœuf, ces éléments positifs pour le prix n’ont pas encore disparu. Le prix cash était toujours dans la zone 145-146 ¢/lb vendredi, le contrat de juin a donc un gros écart avec le marché actuel. Au niveau des découpes, les prix ont grimpé de 3.29 ¢/lb pour leChoice à 238.87 ¢/lb alors que le Select a gagné 2.73 ¢/lb à 219.57. Bien que la semaine s’était terminée sur une note négative avec un « limit down », le marché est stable ce matin. Du côté des spéculateurs, ils ont liquidé près de 8,000 CàT de bœuf entre le 26 avril et 2 mai. Nonobstant cette liquidation, leur position demeure très importante à 130 000 CàT achetés.

La production hebdomadaire de bœuf était de 490 millions de livres ce qui est près de 3% de plus que l’an dernier à pareille date. Les abattages étaient nettement supérieurs à l’an dernier avec 612 000 bœufs gras (+4.4% vs 2016), mais le poids a subitement diminué à une moyenne de 1330 lbs/vivant. Cette diminution de 5 lbs par bête comparativement à la semaine précédente est expliquée par la tempête du dernier weekend d’avril qui a engendré des pertes de poids dans le sud des États-Unis. Depuis le début de l’année, les abattages sont 5.9% supérieur à l’an dernier avec 10.62 millions bœuf.  

En mars, la demande extérieure n’a pas vraiment contribué à la force du prix du bœuf. Bien que les exportations fussent relativement élevées à 234 millions lbs grâce à une forte progression des ventes vers le Japon, les importations ont surpassé cette quantité. Suite à un regain des achats de bœuf du Canada, Australie et Nouvelle-Zélande, les importations américaines de bœuf étaient de 270.5 millions lbs ce qui donne des importations nettes de 36.5 millions livres. Bien que ce soit un recul face à février, c’est mieux que l’an dernier avec des importations de 90 M lbs et que la moyenne 5 ans.

Prix du CàT de bœuf sur juin

Porc

Le prix du porc a connu une très bonne semaine à Chicago. Avec le prix cash qui est maintenant sur sa tendance haussière saisonnière, le marché a retrouvé confiance. Même qu’avec la dépréciation du dollar canadien, la valeur des livraisons de porc pour cet été est retournée à son sommet à 215 $CA/100kg sur juillet. Vendredi dernier, le prix de la carcasse découpée a bondi de 1.22 ¢/lb à 77.74 ¢/lb, principalement grâce à la longe de porc qui a gagné plus de 2%. Sans surprise, on constate que les spéculateurs recommencent à acheter maintenant que la tendance a changé. Entre le 26 avril et 2 mai, ils ont acheté un net de 4 300 CàT pour augmenter leur position d’achat à 15 000 CàT ce qui reste historiquement faible.

La semaine dernière, la production de porc était 1% moindre que la semaine précédente à 482 millions de livres (1.8% vs 2016). Le poids des animaux est sensiblement le même que l’an dernier, sans trop de différence, alors que les abattages de 2.26 millions têtes reflétaient une augmentation de 2.0%. Depuis le début de 2017, il y a eu 41.5 millions de porcs abattus aux États-Unis ce qui représente 2.3% de plus qu’en 2016.

En mars, la demande extérieure était très forte avec une explosion des exportations vers le Mexique et la Corée du Sud. Les exportations étaient de 523.8 millions lbs et les importations de 98.6 millions lbs ce qui donne des ventes nettes de 425.2 millions lbs. Ce volume est 20% de plus que l’an dernier et il faut reculer en octobre 2012 pour trouver de meilleures ventes nettes (à 426 millions lbs). La moyenne des exportations nettes des 12 derniers mois est 13% supérieure à celle des 12 mois précédents. Cela permet donc d’absorber la moitié de l’augmentation de la production américaine. L’autre moitié est absorbée par les consommateurs américains.

Prix du CàT de porc sur juin

Bonne journée, 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article