Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Rapport USDA offre-demande (ancienne récolte)

11 avril 2017, RJO'Brien

Bonjour,

· Maïs US : inventaires de fin inchangé à 2.320 milliard
· Soja US : inventaires de fin en hausse de 10M à 445 millions
· Blé US : inventaires de fin en hausse de 30M à 1.159 milliard
· Amérique du Sud : Forte augmentation de production au Brésil

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

L’USDA a mis à jour son tableau d’offre et demande pour le mois d’avril. Ce rapport contient les révisions issues du rapport sur les inventaires paru à la fin mars et n’aborde pas le bilan sur nouvelle récolte alors qu’il sera publié en mai. Sommes toutes le ministère apporte les ajustements généralement attendu – d’où la faible variation des prix aujourd’hui.

Maïs : Réduction de la demande pour l’élevage et augmentation du même ordre pour l’éthanol. Au net les inventaires de fin demeurent à 2.320 milliard de boisseaux.

Soja : L’impact du rapport Grain Stock paru le 31 mais s’est fait ressentir dans le résiduel en baisse de 19 millions de boisseaux. C’est assez agressif de la part de l’USDA d’afficher un « si faible » résiduel à ce stade-ci de  l’année. Naturellement avec la hausse de 6 millions d’acres possiblement semé au printemps, l’USDA augmente la consommation de 95 à 104 millions de boisseaux. Au net les inventaires de fin sont revus à la hausse de 10 millions de boisseaux sans avoir touché la demande pour l’exportation. Le programme américain est très puissant, mais il faudra voir si l’Amérique du Sud répond à l’appel avant de faire quelconque changement sur les 2.025 milliard destiné au marché international.

Blé : suivant la même logique que le maïs et le soja avec des stocks de grain élevés paru en mars dernier, l’USDA ajuste à la baisse la consommation pour l’élevage. Résultat des courses les inventaires de fin son revus à la hausse de 30 millions de boisseaux pour s’élever à des niveaux qui donnent le vertige. Rarement dans l’histoire des USA les inventaires ont été aussi haut – et ce, même en fonction de la demande.

Production sud-américaine : Ce qui est important à retenir de l’information d’aujourd’hui est la solide récolte Brésilienne. Coté Argentine, la production est légèrement plus élevée que prévue, mais rien d’extravagant. Au Brésil la production de soja ne cesse d’établir de nouveaux records avec maintenant 111 millions de tonnes métriques, une hausse de 14.5 millions de tonnes (+15%) par rapport à l’an dernier. Même son de cloche pour le maïs qui est en solide hausse de production par rapport au fiasco de l’an passé avec maintenant 93.5 millions de tonnes (+26.5M vs 67 en 2016…. Soit +40%).

Mondialement : Avec ces informations sur les récoltes tant aux USA qu’en Amérique du Sud, les inventaires de fin mondiaux sont en hausse pour le maïs, blé et soja.

 

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article