Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: rapport WASDE demain

10 avril 2017, RJO'Brien

Bonjour à tous,

· Rapport USDA Offre/Demande demain : on s’attend à peu de surprise sur le bilan américain
· Production d’Amérique du Sud : les analystes s’attendent à +3 millions tonnes de soya versus le rapport de mars
· Le changement de surface soya/maïs pourrait causer une baisse des rendements aux É.-U.
Rédigé par Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Demain midi, l’USDA publiera son rapport mensuel sur le bilan offre et demande des commodités agricoles. Il n’y aura pas encore d’estimés sur la récolte 2017/18, le rapport devrait donc avoir peu d’impact sur les prix puisque le bilan 2016/17 va refléter les inventaires au 1er mars. Bref, selon la moyenne des estimés, les inventaires de fin d’année dans le maïs serait de 2340  millions de boisseaux (+20 vs mars), de 446 millions de boisseaux de soya (+11 vs mars) et 1155 millions de boisseaux de blé (+26 vs mars) ce qui est cohérent avec les inventaires publiés à la fin mars. C’est la récolte en Amérique du Sud qui captera l’attention demain. Avec les rendements record en Amérique du Sud, le marché s’attend à une révision à la hausse des cultures au Brésil et en Argentine. Essentiellement, on parle de 110 millions tonnes de soya au Brésil (+2 millions) et 56 millions tonnes de soya en Argentine (+0.5 million). Pour le maïs, c’est 92.3 millions tonnes au Brésil (+0.8 million) et 37.6 millions tonnes en Argentine (+0.1 million). Conséquemment, les inventaires mondiaux devraient être un peu plus élevés qu’anticipés dans le rapport de mars. 

Par ailleurs, lorsqu’on se penche sur la prochaine récolte aux États-Unis, on réalise que les états qui sèmeront plus de soya ne sont pas les régions avec les meilleurs rendements alors que les pertes de surface dans le maïs sont inquiétantes. Plus précisément, les plus grands gagnants en acréage de soya sont le Kansas avec plus de 900,000 acres (moins de blé d’hiver), le Dakota du Nord avec plus de 800,000 acres et le Minnesota avec plus de 700,000 acres. Alors que la projection linéaire du rendement américain basée sur les 20 dernières récoltes est de 47.7 boisseaux/acre, le Dakota du Nord est à 34.1 boiss./acre, le Kansas à 38.6 boiss./acre et le Minnesota à 45.9 boiss./acre, tous sous la moyenne nationale. On pourrait donc s’attendre à ce qu’avec des facteurs de production identiques à l’été dernier, le rendement moyen pourrait être un peu plus faible cet été aux États-Unis. Cela tient également pour le maïs puisque les 2 plus gros perdants d’acréage de maïs sont l’Iowa avec 600,000 acres de moins et le Minnesota à -450,000 acres. Cependant, c’était des états avec d’excellent rendement de maïs l’été dernier à 193 boiss./acre pour le Minnesota et à 203 boiss./acre pour Iowa. Ce sont de grosses pertes pour les surfaces de maïs et ça pourrait handicaper le rendement national de cet été.

Bonne soirée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article